Fritz fête ses 30 ans (6.1)

Par Paul Kohler
14/01/2022 – À l'occasion des 30 ans du logiciel phare de ChessBase, Frederic Friedel poursuit sa série d'articles où il relate les aventures vécues avec Fritz! Après avoir décrit comment, en novembre 1991, ChessBase a lancé son premier programme de jeu d'échecs pour PCs, puis sa maturation jusqu'à pouvoir défier les meilleurs joueurs du monde, avec notamment le match au format 3D joué en 2003 contre Garry Kasparov à New York, sans oublier le match contre le champion du monde FIDE Rustam Kasimdzhanov en 2005 et l'expérience unique qu'a été le match Fritz vs Kramnik à Bahreïn en 2002, il revient aujourd'hui sur une nouvelle confrontation entre la machine et le champion du monde de l'époque, Vladimir Kramik, qui quatre ans après l'aventure dans l'Émirat, relevait une nouvelle fois le défi. Voici la première partie du match qui a eu lieu à Bonn en 2006, et dont le ministre allemand des finances, Peer Steinbrück, dira qu'il s'agit d'une bataille culturelle entre des représentants exceptionnels de l'intelligence humaine et technique.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2022 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

Avant de me lancer dans le récit d'aujourd'hui, je voudrais tenter une petite expérience - surtout avec les lecteurs qui ne savent pas ou ont oublié ce qui s'est passé il y a quinze ans. N'y a-t-il pas en effet des Grands Maîtres qui n'étaient pas nés à l'époque!

 

Les Noirs, qui essaient de gagner, viennent de jouer 34...♛a7-e3, proposant d'échanger les ♕♛. À votre avis, les Blancs au trait peuvent-il défendre la position? Après 35.♕xe3 ♝xe3 peuvent-ils empêcher la promotion d'un ♟ à l'Aile-♕? Ou existe-t-il un autre contre-jeu défensif? Par exemple, chercher à obtenir la nulle avec 35.♘g6+ ♚h7 36.♘f8+ ♚g8 37.♕d5+ ♚xf8 38.♕d6+ ♚f7 39.♕xb4? Vous pouvez déplacer les pièces sur l'échiquier pour essayer différentes lignes. Veuillez noter votre évaluation de la position ci-dessus, puis lisez la suite...

Après son match de 2002 contre Fritz à Bahreïn, le champion du monde Vladimir Kramnik

conservait son titre en 2004 après 14 parties contre le challenger Péter Lékó. Puis il remportait en 2006 le match réunification contre le champion FIDE Veselin Topalov, devenant le seul champion du monde en titre incontesté. Il était temps pour lui de jouer à nouveau contre Fritz.

L'initiateur et l'organisateur du match était Josef Resch (photo), un homme d'affaires prospère de Mukachevo en Ukraine occidentale, et un ami de Kramnik. Resch était un passionné d'échecs, dont la société, Universal Event Promotion, quelques années plus tard, a soumissionné pour l'organisation du cycle de championnat du monde 2010-2011 de la FIDE, avec un budget de quatre millions d'euros (les négociations avec la FIDE ont finalement échoué). 

Resch a utilisé son argent pour créer une école d'échecs pour les enfants dans son pays, et a financé des matches avec des joueurs de premier plan, organisant des tournois à Moscou.

La dotation pour le match Kramnik contre Deep Fritz a été fixée à un million de dollars ou, plus précisément: Kramnik a reçu 500 000 dollars américains pour participer, somme qui serait doublée s'il battait l'ordinateur dans un duel en six parties.

Le géant de l'énergie, RAG, était le sponsor de l'événement, un nouvel acteur important dans la promotion des échecs. Le ministre allemand des finances, Peer Steinbrück, sans doute l'homme politique au monde jouant le plus aux échecs, a pris la parole lors de la conférence de presse qui a précédé l'événement. Un an auparavant, il avait joué une partie d'exhibition contre Kramnik.

Steinbrück a déclaré qu'il considérait le match entre Kramnik et Fritz comme une bataille culturelle entre des représentants exceptionnels de l'intelligence humaine et technique.

L'événement s'est déroulé dans le Hall d'art et d'exposition de Bonn, en Allemagne.

Bien sûr, au cours des quatre années écoulées depuis Bahreïn, le programme Deep Fritz s'était encore amélioré, notamment grâce à l'accélération des calculs. Kramnik a déclaré que son adversaire était définitivement le favori dans cette rencontre, et a évalué ses chances de battre la machine à environ 40-50%. "En tout cas, mes chances contre l'ordinateur sont supérieures à 1%", a-t-il déclaré avec ironie. Il avait l'intention de jouer différemment contre Fritz cette fois, de manière plus "anarchique", mais bien sûr pas de manière illogique, car "Fritz vous punit immédiatement pour cela." 

Pour la phase de préparation, Kramnik avait reçu, plusieurs mois auparavant, la dernière version de Deep Fritz, afin que lui et ses seconds puissent rechercher les faiblesses du programme. Dans une interview accordée au magazine allemand Stern, il a décrit ce qu'il avait appris pendant sa préparation. "Dans certaines de mes parties d'entraînement, j'ai été absolument ravi. La machine a développé des visions étonnantes, m'a donné de nouveaux aperçus de certaines positions. Le programme joue de manière plus extravagante qu'aucun être humain ne pourrait jamais le faire!"

Parlant au nom de Deep Fritz 10, Matthias Wüllenweber a expliqué aux journalistes pourquoi Fritz 10 n'avait pas participé aux dernières compétitions informatiques. La préparation d'un match contre Kramnik n'est pas la même que celle d'un adversaire informatique, a-t-il expliqué. Les programmeurs vivent dans la crainte que le joueur humain ferme la position et verrouille la structure des ♙♟, et que le programme, incapable de calculer de longues séquences forcées, joue sans rien comprendre. Ce problème ne se rencontre pas lorsque Fritz joue contre d'autres ordinateurs. Comme un autre type de préparation est nécessaire, l'équipe de Fritz 10 a estimé qu'il était préférable d'utiliser son temps de préparation pour le match humain, et non pour un défi informatique. 

À la fin de l'article, vous trouverez toutes les parties du match, annotées par des experts. Vous trouverez aussi des liens vers les articles rédigés à l'époque. 

Première partie

Dans ses matches contre Deep Blue, Garry Kasparov était assez méfiant avec les pièces

Blanches. Afin d'éviter certaines lignes défensives, il jouait 1.♘f3, essayant d'orienter l'ordinateur vers le type de partie (fermée) que l'Ogre de Bakou souhaitait. De son côté, dans cette première partie du moins, Vladimir s'est contenté de faire son travail. Avec 1.d4 ♞f6 2.c4 e6 3.g3 il a répété l'ouverture catalane qu'il avait utilisée avec succès dans son récent match de championnat du monde contre Veselin Topalov.

La partie se termina par un match nul après 47 coups. Elle a été commentée en détail par le GM Yasser Seirawan:

Match nul dans la première partie.

Lors de la conférence de presse qui a suivi le match, on a demandé à Vladimir s'il pensait avoir eu des chances réalistes de gagner. Il a répondu qu'il le pensait, mais qu'il ne savait pas exactement où il s'était trompé. L'équipe des Fritz a estimé que le jeu était égal tout au long du match.

Deuxième partie

Kramnik a joué une partie merveilleusement profonde, accumulant la pression sur Deep Fritz, et amenant son adversaire au bord de la défaite. Comme d'habitude, l'ordinateur a défendu avec ténacité, et au 34e coup, Fritz parvenait à égaliser. La partie s'acheminait vers la nulle... lorsque se produit le grand choc!

Le Gambit-♕ Accepté initial s'est vite transposé en une Slave, dans une variante rare

spécialement préparée par Kramnik, qui a joué l'ouverture à toute vitesse jusqu'au 17e coup. Il avait une position confortable avec les Noirs, et a gardé tout sous contrôle, conservant des chances de gain dans une finale 2♟ contre 1♙pion sur l'aile-♕. Voici la position après le 33e coup des Blancs:

 

Fritz s'attendait à 33...♜e8 ou ...♜b8, avec un avantage pour les Noirs; mais Kramnik préféra jouer 33...xc1

Kramnik attendant la réponse de to après 33...♝xc1.

Maintenant, le seul coup possible est 34.♘xf8 - telle est la conclusion à laquelle arrive, après 28 secondes et une profondeur de 18 demi-coups (plus 53 demi-coups sélectifs), la machine fonctionnant sur un serveur Transtec calculant 9,462 millions de positions par seconde. Comme on peut le voir ci-dessus, la photo de l'écran de l'ordinateur, prise en direct avec un très long téléobjectif, montre que Fritz a l'intention de jouer ce coup conduisant à une nulle forcée.

Kramnik a contemplé la position pendant quelques minutes. Puis il a joué 34...e3???

C'est la position que je vous ai montrée au début de cet article. Quelle a été votre évaluation? Les Blancs peuvent-ils maintenant défendre une position qui semble gagnante pour les Noirs? Comment peuvent-ils le faire?

Après avoir joué calmement 34...♛e3, Kramnik s'est levé, a ramassé sa tasse et était sur le point de quitter la scène pour aller aux toilettes. L'opérateur de Fritz, Mathias Feist, ne cessait de jeter des coups d'œil de l'échiquier à l'écran et vice-versa, pensant qu'il avait dû entrer les coups de manière incorrecte.

Fritz affichaient le mat en un! Lorsque Mathias l'exécuta sur l'échiquier, Kramnik se prit la tête entre les mains. Puis il s'est assis pour signer la feuille de match, et il partit pour la conférence de presse, au cours de laquelle il déclarait:

"Cette partie ne concernait pas seulement le dernier coup. Je calculais chaque ligne très longtemps à l'avance, puis je recalculais. C'est très étrange, une sorte de blackout. Je me sentais bien, je jouais bien, je pense que ma position était nettement supérieure. Finalement, j'ai fait gaffé et offert un mat en un. C'est la première fois que cela m'arrive, et je ne trouve pas vraiment d'explication. C'est juste très étrange, je ne peux pas l'expliquer."

La question que tout le monde se posait était la suivante: comment un joueur du calibre de Kramnik, un champion du monde qui oscille autour de la barre des 2800 Elo, peut-il ne pas voir un mat en un? Cette question est traitée dans cet article

Le joueur et entraîneur très expérimenté, Alexander Roshal, qui est également l'éditeur du magazine d'échecs russe "64", nous a dit que ce modèle de mat avec la ♕ protégée par un ♘ sur f8, est extrêmement rare aux échecs - pas un des modèles que les GMs ont automatiquement dans leur répertoire.

Cela a été confirmé par un autre GM qui  commentait le match à Bonn pour le public, et qui, après que Kramnik ait commis sa bévue, n'a rien remarqué et s'est mis à discuter des options des Blancs. Il n'avait pas vu le mat en un. Et vous, l'avez-vous vu tout à l'heure?

Vous pouvez en savoir plus sur cette partie fatidique et la gaffe qui a secoué le monde des échecs en lisant les articles suivants:

Dans son émission Power Play Chess sur YouTube, Daniel King a examiné en cinq vidéos les gaffes commises lors des matches de championnat du monde, et a trouvé un certain nombre d'erreurs étonnantes, amusantes et divertissantes commises par les meilleurs joueurs de l'histoire des échecs.

Troisième partie 

Dans la troisième partie, Deep Fritz a joué des coups étonnamment stratégiques. Il a notamment sacrifié un ♟ pour prendre l'initiative dans une position déséquilibrée de la Catalane ouverte. À la fin, l'ordinateur a fait pression pour gagner, mais Vladimir a bien défendu, et la partie s'est terminée après 44 coups par une nulle. Voici un analyse complète de la partie:

La deuxième partie de cette confrontation épique suivra sous peu. En attendant, voici les trois premières parties du match, annotées  en détail:

 

Liens 


 

 

 


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire