Fritz fête ses 30 ans (4)

Par Paul Kohler
21/11/2021 – La nouvelle version Fritz 18 sortira à la mi-novembre, en même temps que le fameux programme d'échecs fête ses 30 ans. En effet, c'est en novembre 1991 que ChessBase lançait son premier programme de jeu d'échecs pour PC. À l'occasion de cet anniversaire, nous revenons sur cette belle histoire avec deux séries d'articles, l'une du cofondateur de ChessBase, Frederic Friedel, et l'autre du rédacteur en chef, depuis 2001, de votre site préféré, André Schulz. Ci-dessous le dernier article de la série de Frederic Friedel.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2022 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

Dans notre précédent article relatif à l'anniversaire de Fritz, je vous ai parlé d'Armand Rousso, l'homme qui a mis en valeur sa technologie 3D en organisant un match en réalité virtuelle (il y a 17 ans!) entre Garry Kasparov et X3D Fritz à New York. Ce fut un succès médiatique sans précédent, après lequel, Armand, homme d'affaires toujours aussi entreprenant, a lancé un nouveau moteur de recherche qui visait à concurrencer Google.

J'étais avec Armand à Paris et je l'ai vu chercher un nom pour le moteur de recherche. Morphy était la première idée de l'aficionado des échecs. Mais il a ensuite opté pour un nom comportant deux "o", à l'image du géant du marché qu'il entendait attaquer.

Accoona était un service qui était censé utiliser l'intelligence artificielle pour mieux comprendre les recherches. J'ai décrit son fonctionnement dans cet article. Les premières expériences avec Accoona m'ont fasciné: lorsque je l'ai utilisé pour rechercher "Garry Kasparov", une entrée a attiré mon attention: "3 lives lost, 2 broken" a conduit à un article du Detroit Free Press qui n'a rien à voir avec les échecs ou Kasparov (en fait, les deux mots n'apparaissent pas dans le texte). Mais il contenait le nom d'une victime dans un accident de la route: "Gary Weinstein". L'IA du moteur de recherche Accoona savait apparemment que le nom original de Kasparov était Gary Weinstein et a récupéré (ici de manière inappropriée) un article portant ce nom!

En décembre 2004, Accoona a été lancé, dans un restaurant chic, la Tavern on the Green sur West Central Park, à New York, avec un éventail étincelant d'invités spéciaux. J'ai été invité et j'ai participé. Cette soirée mémorable est décrite dans ce reportage.

Parmi les invités spéciaux figuraient le président du conseil d'administration d'Accoona, Eckhard Pfeiffer, ancien PDG de Compaq Computers, qui siégeait aux conseils d'administration de General Motors et d'Ericsson, l'ancien président américain Bill Clinton et Garry Kasparov.

J'ai été particulièrement impressionné par le discours d'ouverture de Clinton, que j'ai retranscrit intégralement dans mon rapport. Le 42e président des États-Unis a immédiatement captivé l'auditoire. Il était éloquent et intelligent, connaissant bien le sujet, trouvant sans effort un rapport avec les informaticiens réunis dans la salle.

J'ai eu l'occasion de discuter avec Clinton dans la suite VIP. Je lui ai dit qu'il avait l'air un peu frêle, et il m'a expliqué que c'était dû à un quadruple pontage coronarien de quatre heures qu'il avait subi trois mois auparavant. Il m'a ensuite donné des conseils cardiologiques très précieux, que j'ai appris... par cœur, pour ainsi dire, lorsque je suis rentré en Allemagne.   

Accoona a connu un succès modéré - bien qu'il a été désigné comme l'un des "50 sites web les plus cool de 2006" par le magazine Time - et a conclu un partenariat exclusif avec China Daily, un portail internet chinois géant. Mais, comme vous l'avez probablement deviné, l'entreprise n'a pas réussi à contester la suprématie de Google. En 2008, il a été racheté par Masterseek, le moteur de recherche interentreprises danois, qui englobe désormais 175 millions de profils d'entreprises, 346 millions de sites web et 450 millions de contacts, ce qui en fait la plus grande base de données commerciales au monde.

I have described the launch evening in this article. I was especially impressed by Clinton's keynote speech, which I transcribed in full in my report. The 42nd President of the United States immediately had the audience enthralled. He was eloquent and intelligent, knowledgeable on the subject, effortlessly finding a rapport with the computer people gathered in the hall.

I had the opportunity to chat with Clinton in the VIP suite. I told him he looked a little frail, and he explained that it was from a four-hour quadruple bypass operation he had undergone three months earlier. He went on to give me some very valuable cardiological advice, which I took to heart (pun intended) when I returned to Germany.   

Accoona was moderately successful – it was named one of the "50 Coolest Websites of 2006" by Time magazine – and engaged in exclusive partnership with China Daily, a giant Chinese internet portal. But, as you probably guess, it failed to challenge the supremacy of Google. In 2008 it was acquired by Masterseek, the Danish business-to-business search engine, which now encompasses 175 million business profiles, 346 million websites, and 450 million contacts, making it the largest commercial database in the world.

AI Accoona ToolBar vs Rustam Kasimdzhinov 

Lorsque j'étais à New York pour le lancement d'Accoona, je logeais dans l'appartement d'Armand. C'est là que nous avons eu un projet ambitieux: unir nos forces et développer un programme d'échecs qui apprend à partir de sa propre expérience. Chaque partie qu'il joue doit être envoyée à un serveur central, où elle est analysée par des moteurs d'IA, qui repèrent les faiblesses et suggèrent des améliorations possibles. Celles-ci sont automatiquement intégrées dans le programme d'échecs, qui devient progressivement plus fort au fur et à mesure qu'il joue des dizaines, puis des centaines de milliers de parties.

Plus facile à dire qu'à faire. Mais Armand ne pouvait pas attendre, et a annoncé un "projet expérimental d'IA développé conjointement par Accoona et la principale société allemande de logiciels d'échecs ChessBase". Et, après le grand succès de son match Kasparov vs X3d Fritz, il a commencé à chercher un autre match d'échecs pour faire connaître Accoona. Mais qui devrait jouer contre le programme ?

Rustam Kasimdzhanov! Le GM ouzbek venait de remporter le championnat du monde FIDE  Tripoli et, malgré son nom difficile à prononcer, serait l'adversaire idéal pour Fritz. Armand l'a invité à New York et 

Armand et Rustam règlent les détails du match dans le bureau d'Accoona.

Il y avait un problème, cependant: comment nommer l'adversaire informatique. Se méfiant de la publicité massive que Fritz recevait des matches, Armand décida d'appeler le Fritz expérimental "AI Accoona ToolBar", et en fait commanda à ChessBase le développement d'un utilitaire avec un lien échiquéen qui conduisait à une page spéciale où vous pouviez lire des nouvelles, résoudre des problèmes (une nouvelle étude chaque jour), et jouer contre un petit applet Java qui se chargeait  en quelques secondes dans votre navigateur, prêt à jouer.

Rustam vérifiant l'utilitaire Accoona-ChessBase qui joue aux échecs contre des amateurs.

Le match ouvert au public a eu lieu dans les studios d'ABC Times Squar, devant trois cents spectateurs et une douzaine de caméras de télévision. Kasimdzhanov a joué contre une version prototype de Fritz 9, basée sur la compréhension stratégique et tactique plutôt que sur une recherche purement brute. Le programme fonctionnait sur un simple ordinateur portable du commerce.

Kasimdzhanov a joué un jeu offensif audacieux qui a captivé les spectateurs.

 

Après la partie, Rustam a déclaré au public qu'il pensait avoir totalement gagné, mais qu'il avait commis l'erreur de consommer trop de temps. "Il est impossible d'élaborer toutes les complications lorsque vous jouez essentiellement à l'incrément de dix secondes - et que vous êtes confronté à la terrible précision de cette machine."

Il y a une petite histoire personnelle que je dois raconter. Il y a une dizaine d'années, j'avais été impliqué dans la Professional Chess Association (PCA), une organisation rivale de la FIDE, et j'ai eu un différend très hostile avec Gata Kamsky (et surtout son père). Je ne les avais pas vus depuis plusieurs années et, pendant le match, Gata est soudainement entré. Allions-nous en venir aux mains?

Mais Gata s'est simplement approché de moi et m'a dit: "Hé, Frederic, faisons table rase du passé et soyons des gens normaux." Et c'est ainsi que les choses se sont passées depuis.

Liens

 


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire