Les femmes jouent-elles des échecs plus beaux?

Par Paul Kohler
05/06/2021 – Azlan Iqbal, maître de conférences à l'Universiti Tenaga Nasional en Malaisie, travaille depuis des années dans le domaine de l'intelligence artificielle, où il développe notamment des programmes capables d'évaluer l'esthétique. Après avoir réalisé le logiciel Chesthetica, capable de créer un nombre illimité de compositions échiquéennes semblables à des problèmes, il s'est intéressé au style de jeu en fonction du sexe. Ses premiers résultats ont été publiés en anglais le 26 février 2016. Nous traduisons ici l'article en français.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2021 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2021

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2021 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

Les femmes jouent-elles des échecs plus beaux?

Par Azlan Iqbal, Ph.D.

Cela fait quelques années que je n'ai pas travaillé sur mon modèle informatique d'esthétique échiquéenne qui permet à une machine d'évaluer l'esthétique dans le jeu d'une manière sensiblement corrélée avec l'évaluation humaine compétente dans le domaine. Quoi qu'il en soit, même lorsque j'ai commencé à travailler sur le modèle esthétique pour mon doctorat (vers 2006), je me suis parfois demandé s'il existait effectivement une différence dans la qualité esthétique du jeu entre les hommes et les femmes. D'après les évaluations officielles, les femmes sont généralement inférieures aux hommes en termes de force de jeu, mais peut-être jouaient-elles, en moyenne, des parties ou des séquences de parties plus belles?

Cet article résume les résultats de ma recherche universitaire. La question sous-jacente est bien sûr l'éternelle question de savoir s'il y a  une différence intrinsèque de niveau entre les hommes et les femmes aux échecs? Aidons-nous des études de genre, de la psychologie et des neurosciences pour nous éclairer et voir les conséquences que cette réponse peut avoir sur le plan social, mental et physiologique.

Mais commençons par l'explication du dispositif expérimental utilisé. J'ai travaillé avec la grande base de données existante alors, la Mega de ChessBase 2015 (6'251'221 parties) comme principale ressource pour les parties et le modèle d'esthétique computationnelle. La première étape a consisté à filtrer ces quelque six millions de parties pour ne retenir que celles qui se terminaient par un échec et mat des pièces blanches contre les pièces noires. Le modèle esthétique fonctionne avec des matrices de trois pièces, des matrices plus longues et aussi des études. Cependant, pour être cohérent dans une expérience, nous devons minimiser le nombre de variables. Pour la plus grande fiabilité possible, nous avons donc sélectionné que des mats en trois. Après ce premier filtrage opéré grâce au logiciel ChessBase, il restait 157'358 parties.

La deuxième étape a consisté à filtrer à nouveau l'"exclusivité" du mat en 3 avec l'aide de mon logiciel Chesthetica. La contrainte impose de s'assurer que les trois derniers coups conduisent irrémédiablement à un mat forcé. Après ce deuxième filtre, il restait 34'868 parties. La troisième étape a été la tâche cruciale consistant à identifier les parties entre hommes et les parties entre femmes. Curieusement, il n'y a pas de moyen facile de le faire en utilisant un logiciel connu. Nous avons donc décidé de lancer une recherche sur les termes "(Women)" et "(Men)" dans "any field" du logiciel ChessBase, ce qui nous a permis d'obtenir les tournois qui étaient suffisamment précis pour inclure ces termes dans leurs titres. Nous avons également obtenu une poignée de résultats avec le terme "filles", mais nous avons eu moins de chance avec le terme "garçons", car les tournois sont moins susceptibles de mentionner ce dernier critère.

Au final, il restait 1'069 parties entre femmes et seulement 115 parties entre hommes. L'âge ou la force de jeu ne sont pas pertinents pour cette étude. Nous avons réussi à identifier suffisamment de parties supplémentaires entre hommes pour porter leur total à 1'069 également. Nous avons ensuite créé un sous-ensemble aléatoire de 1'069 parties entre femmes, comprenant seulement 115 parties. Au final, nous disposions de deux ensembles de parties entre hommes et entre femmes ayant les mêmes tailles d'échantillon, à savoir 115 et 1'069 parties. Nous avons d'abord analysé l'aspect esthétique de la plus petite série avec notre modèle informatique.

Les résultats expérimentaux obtenus sont intéressants car, avec le premier ensemble de 115 parties entre hommes et 115 parties entre femmes, nous avons constaté que la différence entre leurs moyennes (1,847 et 1,810, respectivement) n'était pas différente sur le plan statistique. Le score d'esthétique est généralement utilisé à des fins de classement, de sorte que même une petite différence permettrait de classer une composition ou un jeu avant un autre. Le deuxième ensemble de 1'069 parties a été analysé et la différence de moyennes (1,769 et 1,720, respectivement) était cette fois statistiquement significative. L'ensemble plus important a donc mis en évidence une différence entre la qualité esthétique moyenne des jeux entre les femmes et entre les hommes. Les deux positions ci-dessous montrent des exemples de parties entre hommes (à gauche) et entre femmes (à droite) obtenus à partir des ensembles analysés. Les solutions devraient être assez évidentes. Il y a en fait de nombreux facteurs impliqués dans l'analyse esthétique et les lecteurs intéressés peuvent obtenir plus d'informations ici

#3; position après, 38...♚f8
Karpov vs Mair, Vienne Lugner City sim,
16 avril 2005 Score: 1.756

 

#3; position après, 31. ... ♚xg7
Roos vs Neubacher, Bayern-ch (Women) 67th,
03 août 1996 Score: 1.7

Les données expérimentales suggèrent donc que les parties entre hommes sont, en moyenne, plus belles que celles entre femmes. Il se peut que les femmes aient une appréciation moins artistique du jeu ou qu'elles jouent de manière moins artistique, même si elles sont généralement de bonnes joueuses. Cela pourrait expliquer la relative inexistence de compositrices de problèmes d'échecs de niveau Maître/Grand Maître, par exemple. Naturellement, il s'ensuit également qu'il existe probablement des domaines dans lesquels les femmes sont plus douées que les hommes sur le plan esthétique. Une meilleure compréhension de ces domaines et de ces différences enrichirait notre corpus de connaissances sur le cerveau humain et les différences entre les sexes et pourrait même contribuer à optimiser les performances humaines dans des domaines où la répartition égale des sexes n'est pas un problème.

En termes d'esthétique aux échecs, la différence découverte peut ou non s'étendre aux parties qui ne se terminent pas par un mat, mais plus la séquence à étudier est longue, moins l'expérience est fiable. Il y a cependant peu de raisons de croire que ce n'est pas le cas. La disponibilité des données est également un problème important. Nous aurions pu analyser des parties entre hommes et femmes mais celles-ci étaient encore plus rares. De même, il serait possible de comparer les problèmes d'échecs de la variété des mats en trois, mais il n'y a tout simplement pas assez de compositions de ce type réalisées des compositrices et d'un niveau similaire pour les comparer à celles des hommes. En ce qui concerne l'argument selon lequel les échecs ont été "historiquement masculins" et par conséquent tous les principes esthétiques dérivés du jeu sont également "masculins", je crois qu'il faut d'abord démontrer que les hommes et les femmes perçoivent différemment la beauté dans le jeu. L'hypothèse par défaut est qu'ils ne le font pas.

D'une manière générale, ce que nous avons démontré ne doit pas être pris trop au sérieux, car cela ne fait qu'ouvrir un point d'interrogation lié au jeu qui n'a peut-être pas été aussi bien considéré auparavant. Il y a encore beaucoup de place pour d'autres travaux dans ce domaine afin de remettre en question nos idées préconçues. À première vue, beaucoup de gens pourraient être enclins à penser que les femmes, en général, ne jouent pas aux échecs; pourtant, même parmi les candidates les plus inattendues, nous trouvons des femmes qui jouent. Par exemple, apparemment plusieurs Playmates, Bunnies et Models de Playboy USA, par ex. Miss Juin 1956 (Gloria Walker), Miss Juillet 1958 (Linnè Nanette Ahlstrand), Miss Janvier 1959 (Virginia Gordon), Miss Novembre 1971 (Daniell de Vabre), Miss Mars 1975 (Ingeborg Sørensen), Bunny de 1978 (Pamela Bunn), Miss Avril 1994 (Becky DelosSantos), Modèle de Décembre 2002 (Sabrina Kassim) et Modèle de Mai 2008 (Olga Voch-Mianina). Qui l'eût cru?

Après ma présentation de cet article à Jakarta en novembre 2015, des questions intéressantes ont été posées. Parmi elles, celle de savoir si l'esthétique du jeu est aussi liée ou non aux différences culturelles. En bref, est-ce, par exemple, que les gens en Allemagne jouent de plus beaux échecs que les gens en Inde? J'ai pensé que c'était une question intéressante et elle est certainement testable en utilisant la même méthodologie que celle décrite dans cet article. Cependant, ma réponse à l'époque était probablement non, tant que la même version des échecs était jouée par les deux cultures. Il va de soi que si les règles et les objectifs du jeu sont les mêmes, les joueurs, quelle que soit leur origine culturelle, arriveraient généralement aux mêmes conclusions sur le bon jeu et aussi sur le jeu esthétique. Cependant, les résultats expérimentaux, quels qu'ils soient, seraient un meilleur indicateur de la vérité.

Cela a conduit à une autre question. Si nos objectifs dans le jeu tendent à être les mêmes, pourquoi les hommes seraient-ils meilleurs aux échecs que les femmes? Ma réponse est que les échecs, étant un sport de compétition et analogue à la guerre et au combat, sont probablement plus le fort et même le plaisir des hommes que des femmes étant donné l'histoire de la plupart des cultures où les hommes se sont battus et sont morts bien plus que les femmes sur les champs de bataille. Il faudra sans doute un certain temps pour que les hommes s'adoucissent et perdent leur esprit guerrier, ou que les femmes deviennent plus combatives, et lorsque cela se produira, nous verrons probablement moins de différences dans leur force et leur style de jeu.

Enfin, à titre de mise à jour, Chesthetica (le logiciel d'évaluation esthétique utilisé dans cette recherche) a désormais ses propres comptes YouTubeTwitter et Facebook. Abonnez-vous et suivez-le pour être informé des derniers problèmes d'échecs gratuits générés par ordinateur auxquels vous pouvez accéder, vous amuser et apprendre de n'importe où dans le monde. 

Liens

ChessBase Account Abonnement Premium annuel

Pour ne rien manquer des événements échiquéens et profiter des multiples applications développées par ChessBase, ouvrez un compte Premium annuel! Non seulement vous ne payez que dix mois au lieu de douze, mais vous recevez encore un treizième mois gratuit!

Plus...


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.

Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire