2022: Année de la Femme

Par Paul Kohler
13/01/2022 – La discrimination à l'égard des femmes dans le sport et l'écart des chances ont été jusqu'ici très marqués dans le sport en général. Face à cette réalité, la plupart des fédérations sportives internationales affiliées au Comité international olympique (CIO) ont élaboré des politiques visant à faciliter et à élargir la participation des femmes aux différents échelons. | En photo: Christelle Jager-Hafstad, Secrétaire de la commission féminine des échecs de la FIDE. | Photo: FIDE. | Sur la base d'un article en espagnol d'Uvencio Blanco Hernández.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2022 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

2022 - Année de la femme dans le monde des échecs

L'article 4.4 des statuts de la FIDE stipule:

La FIDE n'autorise aucune discrimination à l'encontre d'un pays, d'un individu ou d'un groupe de personnes en raison de la race, de la couleur, de l'origine ethnique, nationale ou sociale, de la citoyenneté, de la naissance, de l'âge, du statut, de la richesse, du handicap, de la langue, de la religion, du sexe et du genre. Affiliation, grossesse, orientation sexuelle, opinion politique et tout autre indice.

On peut remarquer que, sous l'investiture d'Arkadij Dvorkovich, la FIDE multiplie les mesures pour réduire la discrimination des femmes à tous les niveaux. Ainsi publiait-elle à la mi-2019 une note "Sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes". Elle y évoquait l'importance d'ouvrir de nouvelles possibilités de participation des femmes, en particulier dans les secteurs de l'organisation où elles étaient encore quasiment absentes.

C'est ainsi que plusieurs femmes ont été incorporées dans de nombreuses commissions de travail au sein de la FIDE, une tendance qui s'est étendue à la gestion d'événements, à la direction de différents domaines dans l'administration de l'institution, à la présidence de comités d'appel dans les tournois et les championnats, etc.

Parmi les nouvelles recrues, la plus marquante a été la nomination en janvier 2021 de l'ancienne championne d'Europe U18, Dana Reizniece-Ozola (40 ans), qui a représenté la Lettonie à six reprises aux Olympiades, battant notamment You Hifan en 2016 à Bakou, au poste directrice générale de la FIDE. C'est elle qui est désormais responsable des aspects administratifs, financiers et opérationnels de la plupart des commissions de planification et de développement, et notamment des échecs dans l'éducation et des échecs féminins. La nouvelle directrice exprima son intérêt à contribuer au développement des échecs mondiaux en ces termes:

J'ai mis l'expérience acquise dans la sphère politique au service des échecs, ayant été membre du conseil d'administration de la Fédération lettone des échecs et, en outre, vice-présidente de l'Union européenne des échecs.

Je serai ravi de contribuer au développement de la FIDE. Le monde reconnaîtra clairement la Fédération internationale des échecs, non seulement comme un fervent défenseur des joueurs d'échecs professionnels et organisateurs de compétitions d'échecs de haut niveau, mais aussi comme une organisation socialement responsable qui promeut les échecs dans l'éducation et renforce l'inclusion sociale grâce à ce jeu.

En juin 2021, depuis le centre olympique de Lausanne, c'est une autre femme, Sava  Stoisavljevic, chargée de la direction des Opérations, qui annonçait l'intention de la FIDE de déclarer 2022 "Année de la femme dans le monde des échecs". Il a fallu cependant attendre la 92e assemblée générale de la FIDE pour que la plus haute instance des échecs approuve officiellement cette démarche.

D'autre part, la FIDE développe le sponsoring et le marketing directs de ses événements. En 2021, l'organisation a annoncé "un accord historique de partenariat avec Establishment Labs, une entreprise mondiale de technologie médicale", spécialisée dans la chirurgie esthétique mammaire. Il s'agit d'un accord de parrainage visant à "soutenir les événements échiquéens féminins" qui se poursuivra au moins jusqu'en 2022, en l'honneur, justement, de cette "année des femmes dans le monde des échecs".

Par rapport au domaine sur lequel travaille Establishment Labs, la directrice générale, Dana Reizniece-Ozola, a souligné que

"Une femme sur huit développera un cancer du sein au cours de sa vie, et dans la plupart des pays du monde, le nombre de femmes bénéficiant d'une reconstruction mammaire est inférieur à 10 %, avec des délais d'attente pouvant atteindre huit ans. De nombreuses femmes subissent des mastectomies dans le cadre de leur traitement. Bien qu'elle permette de sauver des vies dans de nombreux cas, la mastectomie peut provoquer chez les survivantes du cancer un sentiment de deuil après la perte d'une partie essentielle de leur corps. La reconstruction mammaire ne consiste pas seulement à réparer les dommages physiques, mais aussi à réparer et même à prévenir les traumatismes psychologiques. À la FIDE, nous apprécions l'engagement d'Establishment Labs en faveur de la santé et du bien-être des femmes. L'entreprise soutient l'élargissement de l'accès à la reconstruction mammaire et a été un pionnier en proposant des technologies susceptibles d'améliorer les résultats pour ces femmes. Nous sommes reconnaissants de leur parrainage".

L'autonomisation des femmes dans les échecs

La FIDE et certaines de ses fédérations nationales ont lancé un projet qui vise l'"autonomisation des femmes". Il s'agit d'un processus social et politique qui, d'une manière générale, se manifeste par une série de changements qui se produisent à un niveau personnel et collectif. Ces actions ont pour conséquence de générer des transformations qui affectent les relations de pouvoir entre les hommes et les femmes dans un environnement social ou un écosystème donné, de manière à ce que l'autonomisation commence au niveau personnel, atteigne le niveau collectif et ait un impact sur les relations de pouvoir existantes entre les sexes.

Un exemple concret est donné par la Commission des échecs féminins de la Fédération vénézuélienne des échecs (FVA). Cette commission promeut l'autonomisation des joueuses d'échecs par le biais de programmes de formation, d'entraînement et de la promotion des joueuses d'échecs dans des domaines d'intérêt importants de la FVA. Les cours s'adresseront aux femmes de différents niveaux de jeu, âges et milieux socioculturels.

Il s'agit d'une stratégie organisée par la FVA pour rechercher la parité hommes-femmes et l'égalité des chances dans le domaine des échecs, en aidant la gente féminine à acquérir des aptitudes et des compétences qui permettront aux participantes d'obtenir un plus grand nombre de qualifications dans les spécialités promues par la FIDE, telles que: l'enseignement, l'instruction, la formation, le leadership, l'organisation, la communication et le protocole; ce qui permettra à terme d'accorder une plus grande place aux femmes dans les commissions de travail de la FIDE, ainsi que dans les conseils d'administration des fédérations nationales.


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire