L'essentiel à retenir du dernier congrès de la FIDE

Par Paul Kohler
10/01/2022 – Parallèlement aux championnats du monde de rapide et de blitz à Varsovie, la FIDE a organisé son congrès annuel. Les délégués ont pour la plupart participé en ligne. Malgré la pandémie, la FIDE est solidement financée, désormais en grande partie par le sponsoring, les dons et les droits de retransmission, moins par les cotisations de ses membres. La Fédération mondiale des échecs a récupéré les droits sur les championnats du monde.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2022 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

La 92e Assemblée générale de la FIDE s'est tenue le 28 décembre 2021 et a été organisée pour la première fois dans un format hybride. Alors que la plupart des délégués ont participé par vidéoconférence et que les votes ont été exprimés en ligne, le président de la FIDE, le comité exécutif et plusieurs membres du Conseil étaient présents à Varsovie, où se déroulaient les championnats du monde de rapide et de blitz.

Comme le veut la tradition, la séance a débuté par une vidéo à la mémoire des membres de la famille des échecs décédés au cours de l'année. Le président a résumé les temps forts de l'année, notamment toutes les compétitions importantes de la FIDE et les initiatives sociales qu'elle entreprend, l'un des domaines dans lesquels l'organisation a fait de grands progrès au cours des derniers mois.

Le rapport du trésorier Zhu Chen et les discussions sur les questions financières ont montré que la FIDE est en bonne santé financière. L'approche de la présentation du budget de la FIDE a été modifiée pour présenter les recettes et les dépenses brutes, ce qui permet une plus grande transparence et correspond aux bonnes pratiques de nos fédérations sportives internationales.

Ce changement est une conséquence de la modification du modèle d'entreprise. Dans le passé, la FIDE sous-traitait à des tiers l'organisation de la plupart des événements, y compris les matches de championnat du monde. Mais peu après l'entrée en fonction de la nouvelle équipe dirigeante, en octobre 2018, la FIDE a développé des capacités d'organisation d'événements et a récupéré le droit d'organiser les compétitions de championnats du monde.

"C'est un changement majeur de modèle économique pour la FIDE, qui nous oblige à revoir nos rapports financiers et notre processus de budgétisation", explique Chen. "Bien que la pandémie nous ait contraints à reporter de près de deux ans la mise en œuvre de notre nouveau modèle économique, les récents championnats du monde ont montré que la FIDE était sur la bonne voie". 

Le budget pour 2022 est équilibré et fixé à un total de 12,84 millions d'euros de recettes et de dépenses. "Le fonds de développement a été doublé, ce qui offre de nombreuses possibilités pour de grands projets", explique Dana Reizniece-Ozola, directrice générale de la FIDE. Il convient de noter qu'en 2021, plus de 80% des recettes seront générées par le sponsoring, les dons et les droits de retransmission, contre 48% en 2020 et 4,8% en 2016. En d'autres termes, les recettes provenant des licences et des droits payés par les fédérations membres et les joueurs d'échecs sont passées de 95,2% en 2006 à moins de 20% en 2021.

Un autre pas en avant important a été l'adoption d'un nouveau code d'éthique et de discipline, un document clé qui dote la FIDE d'une meilleure politique de gouvernance et d'une plus grande transparence. Le nouveau code est le fruit d'un travail et d'un examen intensifs au cours de l'année écoulée.

"La mission de la FIDE est de promouvoir les valeurs éthiques les plus élevées possibles au sein des échecs et de veiller à ce que l'esprit de fair-play et de bon esprit sportif prédomine. Le code établit des valeurs éthiques, des principes, des obligations et des sanctions appropriées qui s'appliquent à l'ensemble de la communauté échiquéenne et au sport", explique François Strydom, président de la Commission d'éthique et de discipline de la FIDE.

L'adoption d'un nouveau règlement électoral pour l'élection qui aura lieu en 2022 va dans le même sens. Ce document définit, entre autres, le champ d'application et les principes généraux, l'éligibilité et la nomination des candidats, les considérations éthiques à prendre en compte pendant la campagne, la désignation de la commission électorale et le dépouillement des votes. Ces nouvelles règles impliquent également un engagement fort en faveur d'un plus grand équilibre entre les sexes, ce qui est particulièrement important dans une année déclarée par la FIDE comme "l'année des femmes aux échecs".

Enfin, nous avons le plaisir de vous annoncer que la famille FIDE continue de s'agrandir. Tout d'abord avec la demande approuvée d'adhésion de quatre nouvelles fédérations: La Dominique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Niger et le Belize sont désormais membres de la FIDE, qui est heureuse d'accueillir les nouvelles fédérations membres lors des Olympiades mondiales d'échecs qui se tiendront à Moscou en 2022, et de les aider également en leur fournissant des fonds de développement et en renforçant leurs capacités. Les premières mesures ont déjà été prises; par exemple: la fédération de Saint-Vincent-et-les Grenadines vient d'organiser son tout premier championnat national. Le 17 décembre, Chinedu Benjamin Enemchukwu est devenu le premier champion national de ce pays des Caraïbes. 

La FIDE a également décerné un nouveau titre honorifique. La 92e Assemblée générale de la FIDE a voté à l'unanimité l'attribution du titre de "membre honoraire de la FIDE" à Andrey Filatov, président de la fédération russe des échecs, pour sa contribution particulière au développement de ce sport. Au cours des presque 100 ans d'histoire de la FIDE, le titre de "membre honoraire" a été décerné à quelque 80 personnes, dont l'un des fondateurs de la fédération, Lord Frederick Hamilton-Russell, les champions du monde Max Euwe et Boris Spassky, les championnes du monde féminines Nona Gaprindashvili et Maia Chiburdanidze, et le plus ancien Grand Maître du monde Yuri Averbakh, l'inventeur des échecs universels.

Vidéo du congrès:

Liens

Communication originale sur le site de la FIDE

Site du Congrès


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire