Coupe du Monde: MVL prend une option pour les ¼ de finale

Par Paul Kohler
21/09/2019 – Les Blancs ont remporté hier la moitié des matches allers des ⅛ de finale. Si MVL l'a emporté contre Peter Svidler, les trois Américains encore en lice, Wesley So, Leinier Dominguez et Jeffery Xiong ont pour leur part perdu contre respectivement Nikita Vitiugov, Alexander Grischuk et Jan-Krzysztof Duda. | Photos: FIDE | Adaptation d'un article en anglais de Carlos Alberto Colodro

ChessBase 15 – le Mega-Paquet ChessBase 15 – le Mega-Paquet

Vous avez trouvez la combinaison gagnante! Le programme ChessBase 15 + la nouvelle Mega Database 2020 avec 8 millions de parties et plus de 80'000 analyses de Maîtres + le magazine Chessbase (avec DVD) et 1 an d'abonnement Premium à ChessBase.

Plus…

Avantage Blancs


Quatre joueurs se retrouvent au terme des matches allers des ⅛ de finale dans la confortable position de mener 1:0 et de pouvoir se contenter cet après-midi, lors des matches retours, de la nulle pour se qualifier pour les ¼ de finale sans passer par le départage prévu dimanche. S'ils ont tous su profiter de l'avantage de jouer avec les Blancs, Alexander Grischuk et Nikita Vitiugov tirèrent le maximum de bénéfice d'un avantage positionnel minimal; MVL de son côté obtenait dès la sortie de l'ouverture une position agréable, avant de gagner un ♟ décisif; alors que Jan-Krzysztof Duda avait une qualité en moins lorsque son adversaire, le jeune Jeffery Xiong, permettait naïvement au Polonais de forcer une percée mortelle au centre.

Ding Liren et Ian Nepomniachtchi jouaient également cette première manche avec les Blancs, mais, malgré qu'ils aient obtenu de bonnes positions, cela ne suffisait pas pour se défaire de la défense tenace de, respectivement, Kirill Alekseenko et Yu Yangyi. Les parties Le Quang Liem vs Levon Aronian et Shakhriyar vs Teimour Radjabov se sont terminées sur des nulles plutôt rapides.

Levon Aronian

Levon Aronian

Vachier-Lagrave 1:0 Svidler: Trop pressé d'égaliser

Maxime Vachier-Lagrave est très désireux d'améliorer la performance qu'il avait obtenu au cours de la dernière Coupe du Monde en 2017. Il s'était alors incliné dans une dramatique ½ finale contre Levon Aronian, qui pourrait bien être à nouveau son adversaire, cette année au stade des ¼ de finale... L'adversaire du n°1 français dans ces ⅛ de finale est un autre joueur qui a également connu semblable mésavanture dans cette compétition: on se souvient en effet de cette finale palpitante de 2015, où s'est finalement Sergey Karjakin qui l'emporta devant le désapointé Peter Svidler.

Dans l'interview qu'il donna après sa victoire, MVL explique que son adversaire a trop cherché les simplifications, obtenant dès lors une position inférieure qui lui a coûté finalement un ♟. Fidèle à lui-même, Svidler n'allait pas se battre passivement; il préférait jouer le tout pour le tout en sacrifiant un ♝:

 

Le huit fois Champion de Russie prévoit d'amener sa ♜ à l'assaut du ♔ dégarni: 34...xe4 35.gxf4 c6. Ce qui a sans doute échappé à Svidler, c'est qu'après 36.f5 les Blancs gagnent un tempo décisif.

 

La case g6 est maintenant sous contrôle, et après 36...xf5 37.d6, les Blancs sont en mesure de couvrir les échecs sur la colonne g par ♗g3. Svidler essayait encore de tendre quelques pièges, avant d'accepter sa défaite une fois passé le zeitnot.

 

Maxime Vachier-Lagrave, Peter Svidler

Maxime Vachier-Lagrave et Peter Svidler discutant de leur partie.

Vitiugov 1:0 So: Battre la Petroff positionellement

Nikita Vitiugov poursuit sur sa lancée. Après avoir éliminé dans le temps réglementaire Sergey Karjakin lors du tour précédent, il remporte, comme alors, avec les Blancs sa première partie contre Wesley So, pourtant l'un des joueurs les plus solides de l'élite.

 

So vient de jouer 10...f5, une position qu'on a déjà vu huit fois dans le passé, mais qui semble favoriser les Blancs, avec quatre victoires et quatre nulles. Vitiugov va jouer de manière exemplaire, créant sans cesse de subtiles menaces, jusqu'à gagner un ♟ dans le milieu de jeu:

 

Les Blancs ont petit à petit coordonné leurs pièces pour mener une attaque sur l'Aile-♛: 32.xb5 xb5 33.axb5 xb5 34.xb5 gxf4 35.a5:

 

Ils menacent ♖b7, créant un ♙ passé sur la colonne-b. La seule chance des Noirs réside dans la passive manœuvre 35...♛c6. So opta pour 35...xe5, espérant trouvé du contrejeu contre le ♔. Mais après 36.b7 xb7 37.axb7 le ♙ passé assure une victoire méritée à Vitiugov.

 

Wesley So

Wesley So, un des grands favoris de la compétition, devra aller chercher la victoire cet après-midi pour obtenir le droit de jouer ses premiers play-off du tournoi!

Duda 1:0 Xiong: Une rupture au moment opportun

Jan-Krzysztof Duda réalise jusqu'ici une performance grandiose à Khanty-Mansiïsk, avec 6 points sur 7 et quatre victoires avec les Blancs en quatre parties! Sa victoire hier contre le tombeur de Giri n'a cependant pas été des plus propres. Le Polonais devait en effet concéder une qualité après avoir mal traité l'ouverture. En compensation, Duda obtenait un ♘ bien placé. Finalement, c'est Xiong qui commettait la dernière erreur:

 

34...g5 permet 35.e5 et le duo ♕♘ va faire des siennes. 35...dxe5 36.a7, menaçant mat en g7, alors que le ♘ contrôle la case de blocage c7. 36...h6 37.d6. Face à la multiplication des menaces, Xiong abandonnera cinq coups plus tard.

 

Analyse de la partie avec Jan-Krzysztof Duda


Grischuk 1:0 Dominguez: Une victoire laborieuse

Au contraire de Grischuk qui était au repos, Leinier Dominguez a obtenu sa qualification pour les ⅛ de finale après une harassante journée de départage contre Wang Hao. La différence de fraîcheur physique et mentale explique peut-être pourquoi le Russe a finalement pris le dessus au terme d'une bataille qui a duré 88 coups.

Dans un milieu de jeu matériellement équilibré, Grischuk obtenait toutefois un très léger avantage, qui se transforma en une une finale de ♗♝ de couleurs opposées, avec un ♙ de plus pour les Blancs. Dominguez est réputé pour sa maîtrise technique et se défendit longtemps sans trop de problèmes. Mais, comme l'a montré Romain Édouard, l'Américain paniquait au 76e coup et donnait la partie en un coup:

 

Après 76...♝g5, les Blancs ne peuvent évidemment pas jouer 77.f6. Sur 77.♔g4, les Noirs répondent 77...♚d7, gardant la situation sous contrôle (78.f6 c2 79.♗xc2 ♚e6 conduit à la nulle). Mais avec le malheureux 76...c2, Dominguez permet aux pièces Blanches de se coordonner! Grischuk l'emporta douze coups plus tard.

 

Alexander Grischuk

Alexander Grischuk


Rediffusion de la ronde

Avec les commentaires des GMs Evgeny Miroshnichenko et Daniil Yuffa


Tous les résultats

 

Toutes les parties des ⅛ de finale

 

Liens




Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire