Coupe du Monde: 16 survivants

Par Paul Kohler
19/09/2019 – Ils étaient 128 sur la ligne de départ, et ne sont désormais plus que 16 joueurs, qui entameront demain la phase des ⅛ de finale. MVL est toujours parmi eux, bien qu'il revienne de loin après une séance de départage hier contre Jakovenko qui aurait pu très mal tourner. Mais c'est le n°2 du tournoi, Anish Giri, qui s'est fait surprendre par le jeune Américain Jeffery Xiong (19 ans). Le Hollandais sera le seul absent du top 10 à l'entame de la deuxième moitié de cette Coupe du Monde 2019. Huit joueurs se sont qualifiés hier via les play-off. Notre reportage adapté d'un article en anglais de Carlos Alberto Colodro. | Photos: Eteri Kublahvili (FIDE)

ChessBase 15 – le Mega-Paquet ChessBase 15 – le Mega-Paquet

Vous avez trouvez la combinaison gagnante! Le programme ChessBase 15 + la nouvelle Mega Database 2020 avec 8 millions de parties et plus de 80'000 analyses de Maîtres + le magazine Chessbase (avec DVD) et 1 an d'abonnement Premium à ChessBase.

Plus…

Coupe du Monde 2019: départage des 16e de finale

Les joueurs qualifiés lors du départage à la cadence 25'+10"

Trois joueurs de l'élite mondiale se sont qualifiés dès la première phase des play-off. Parmi eux, Ding Liren. Le seul joueur avec plus de 2800 Elo présent à Khanty-Mansiïsk devait pour la seconde fois passer par la cadence rapide. Mais il est là aussi grand favori. Avec 3½ sur 4 dans ce format, il a engrangé 13,2 points et pointe désormais à la 3e place de la catégorie dans la live list, juste derrière Maxime Vachier-Lagrave et Magnus Carlsen.

Dans le match aller, son adversaire Iranien Alireza Firouzja obtenait avec les Noirs une finale de ♖♜ a priori égale:

Position après 54.♔c4

Jusque-là, Firouzja se défendit efficacement. Malheureusement pour lui, avec 54...f4+ il laissait les Blancs envahir l'Aile-♛: 55.b5xh5 56.xh7+ g5 57.b7 b4+ 58.a6 et le ♙a est inarrêtable.

Ding Liren expliqua le désarroi de son adversaire lors de l'interview après la partie. L'Iranien ne s'en remettra pas. Lors de la revanche, il se retrouva rapidement dans une position perdante après avoir exagérément cherché à presser son adversaire.

Ding Liren

Firouzja est la dernière victime du n°1 du tournoi.

Peter Svidler (contre Liviu-Dieter Nisipeanu, tombeur de Nakamura) et Yu Yangyi (contre son compatriote Wei Yi) obtenaient aussi à ce stade leur billet pour les ⅛ de finale. Dans le derby chinois, le jeune Wei Yi (20 ans) avait certes un ♙ d'avance dans la deuxième partie, mais son ♔ était mal protégé:

Position après 32...g4

Le mieux est sans doute de prendre deux fois en g4. Wei Yi préféra 33.g2, donnant des tempi décisifs aux Noirs pour améliorer la position de leurs pièces: 33...g5 34.f2 (34.hxg4 était encore toujours meilleur) ♜e3 35.g3 d5+ 36.g1 xf5 et les Blancs abandonnèrent. 

Yu Yangyi

Yu Yangyi avait déjà démontré ses talents en rapide lors du dernier Norway Chess!

Toutes les parties des matches qui se sont terminés à ce stade

 

Les joueurs qualifiés lors de la phase à la cadence 10'+10"

La surprise du jour est venue de la partie qui opposait Anish Giri à Jeffery Xiong. Celui-ci expliquera plus tard au commentateur espagnol Leontxo Garcia qu'il a délibérément cherché des positions confuses pour échapper à la préparation théorique de son adversaire. Le match aller de ces "rapides rapides" est un parfait exemple de comment les échecs deviennent excitants lorsque les joueurs choisissent à chaque coup la variante la plus aigüe:

Position after 33.Qe1

La position des deux ♔♚ est vulnérable, illustration d'une bataille féroce dans laquelle les protagonistes trouvèrent des ressources tactiques stupéfiantes, et manquèrent également de nombreuses occasions, du genre de celles qui sont difficiles à voir sans l'appui d'un ordinateur. Finalement, la partie se termina par une perpétuelle.

Fidèle à sa stratégie, Xiong en était récompensé lors du match retour. Avec les Noirs, il obtenait une forte pression sur la colonne c, et une gaffe de Giri décidait de la rencontre:

Position after 24...b5

Le seul coup des Blancs pour tenir la position est 25.♕h3, avec l'idée 25...♜xc3 26.♘xc3 ♜xc3 26.♕e6, qui offre un immédiat contrejeu. Même en cadence classique, c'est un coup difficile à calculer. Giri opta pour le perdant 25.f5. Xiong ne trembla pas au moment de convertir sa position gagnante.

Anish Giri

Anish Giri devra saisir une autre occasion s'il veut se qualifier pour le Tournoi des Candidats!

Interview de Jeffery Xiong après sa victoire


Le Quang Liem a pris le dessus sur le jeune Russe Vladislav Artemiev (22 ans), révélation de ce début d'année. Il faut noter que le Vietnamien résident aux USA n'a jamais été éliminé avant les ⅛ de finale lors des huit Coupe du Monde auxquelles il a participé!

Alors que les deux joueurs semblait une fois encore se neutraliser dans le match aller de cette cadence "rapide rapide", le Russe commentait une surprenante erreur de calcul:

Position after 35.g4

Artemiev joua 35...xc8, au lieu de 35...♛g6, sacrifiant la ♛ dans la perspective de faire fructifier ses ♟ passés: 36.gxh5 c2 37.b5 xb2 38.xe5 xa2:

Position after 38...Rxa2

Mais cette position est simplement gagnante pour les Blancs!

Le Quang Liem

Le Quang Liem

Toutes les parties qui se sont terminées à ce stade

 

Les départages en blitz 5'+3"

Arrivé à ce stade, l'épuisement et la nervosité sont les deux plus grands ennemis du compétiteur. L'expérience joue ici un rôle déterminant. Et ce n'est pas une surprise si les trois favoris Ian Nepomniachtchi, Maxime Vachier-Lagrave et Leinier Dominguez ont remporté chacun leur face à face en blitz.

Après quatre nulles, Nepomniachtchi semblait avoir fait le plus difficile en remportant le match aller à la cadence 10'+10''. Mais son adversaire, Evgeny Tomashevsky, champion de Russie en titre, trouvait les ressources pour revenir à égalité. Dans le blitz cependant, la différence de niveau était trop grande entre le 5e mondial Nepomniachtchi de la discipline et son adversaire n'y possédant que 2634 Elo.

 

Ian Nepomniachtchi

Ian Nepomniachtchi entre relaxation et soucis.

La rencontre Dmitry Jakovenko vs. Maxime Vachier-Lagrave

MVL revenait de loin. En effet, après avoir perdu le match aller à la cadence 25'+10'', il parvenait à surprendre Jakovenko dans le match retour, malgré qu'il se retrouva dans une finale absolument égale, dont on se demande encore comment le Russe a pu laisser échapper la nulle synonyme de victoire qui lui tendait les mains. Le Français faisait alors, comme Nepomniachtchi, la différence sans coup férir dans le blitz.

 

Maxime Vachier-Lagrave, Dmitry Jakovenko

Maxime Vachier-Lagrave heureux et formidablement détendu!

De son côté, Dominguez a dû revenir deux fois au score dans les sections rapides. Il prenait pour la première fois l'avantage dans le match aller du blitz, mystifiant après 102 coups Wang Hao dans une finale de ♔♚ pourtant égale. Le Chinois ne pouvait faire mieux que nulle dans la revanche.

 

Leinier Dominguez

Leinier Dominguez a fait montre de nerfs d'acier!

Résumé de la ronde de départage des 16e de finale par le GM Daniel King

Tous les résultats

 

Toutes les parties des 16e de finale

 

Liens:




Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire