Pragg remporte brillamment le Polgar Challenge

Par Paul Kohler
12/04/2021 – Praggnanandhaa Rameshbabu, avec trois victoires consécutives dans les trois premières rondes de la dernière journée, était assuré de la victoire quelque soit le résultat de son match dans la dernière ronde contre Nodirbek Abdusattorov. Une nulle dans une partie acharnée a permis à l'Ouzbek de prendre la deuxième place finale, au départage contre Gukesh (3e), Nihal (4e) et le Russe Murzin (5e). Une défaite étonnante de Keymer dans cette même dernière ronde le prive de la place de dauphin - et assied la domination indienne avec les trois joueurs provenant de ce pays terminant dans les quatre premiers! L'Allemand échoue finalement à la 6e place. | Photo: Alina l’Ami | Adaptation d'un article en angalis de Carlos Alberto Colodro.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2021 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2021

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2021 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

“Il me rappelle tellement le jeune Vishy!”

Vladimir Kramnik et Judit Polgar sont non seulement les entraîneurs en chef de leur équipe respective dans le Julius Baer Challengers Tour, mais aussi les commentateurs des retransmissions en direct sur Internet des épreuves individuelles. Lors de la quatrième journée du Polgar Challenge, lorsqu'il est apparu clairement que Praggnanandhaa allait remporter le tournoi, Kramnik s'est fendu de la remarque suivante:

Il me rappelle tellement le jeune Vishy! Dans tout. Son caractère est très vif, léger, rapide. [...] Et ce genre d'acuité, vous savez...

Anand a félicité Pragg pour sa victoire, en notant - comme le jeune homme lui-même l'a fait plus tard - que le plus grand défi est à venir, lors du prochain événement du Meltwater Champions Chess Tour. L'ancien champion du monde tweetait:

On notera ici que c'est peut-être dans ses duels contre les dames que Pragg a creusé l'avantage décisif. En effet, avec un score parfait de 9/9 contre la gente féminine, il a pris 1½ point à ses poursuivants immédiats Abduattorov et Gukesh, qui n'ont marqué "que" 7½/9 contre ces dames, alors que Nihal et Murzin engrangeaient eux 8/9. Au vélo, on distingue les grimpeurs, les sprinters, les rouleurs et les spécialistes des échappés au long cours. Peut-être avons-nous ici un nouveau critère pour distinguer parmi les meilleurs aux échecs... le niveau de galanterie!?

Comme l'avait déjà démontré le fiasco de l'équipe féminine invitée à la finale de la coupe d'Europe, la gente féminine, même la plus jeune et la plus talentueuse comme celle qualifié ici dans le Julius Bär Tour, la génération donc qui a reçu les mêmes enseignements donnés par les meilleurs coaches, n'est décidément pas mûre pour se battre dans la même catégorie que les garçons - n'en déplaise aux adorateurs de la série bien pensante devenue rapidement culte, signe des temps d'une humanité qui sombre totalement dans un rejet infantile de la réalité concrète et est maintenant prête à s'autodétruire à cause d'un virus grippal devenu virtuellement Ebola... Bref, jugez-en par vous-même: dans ce tournoi, en 90 parties contre les hommes, les femmes ont totalisé +05 =16 -69... Dès lors, le classement que vous pouvez voir ci-bas se scinde cruellement en deux parties: à gauche les dix garçons (rangs 1 à 10), à droite les 9 neuf filles (rangs 11 à 19). Nous ne comptons pas Saduakassova qui a déclaré forfait après le deuxième jour - mais au vu de ses résultats jusque-là, il est clair qu'elle aurait également fini dans la colonne de droite.

Signalons encore que l'inégale répartition du nombre de parties que les meilleurs jouent avec les Noirs contre ces dames peut avoir un effet pervers sur le résultat final, puisqu'en conséquence, comme nous le démontrions hier, les champions en herbe ne joueront pas le même nombre de fois avec les Blancs contre leurs concurrents masculins.

Revenons, après cet écart au politiquement correct, au tweet susmentionné. Anand poursuit en indiquant qu'il est également fier des autres étudiants qu'il a rencontrés à la Westbridge Academy. On apprenait dernièrement aussi que le champion travaillait directement avec cinq jeunes joueurs talentueux de son pays d'origine — Pragg, Nihal Sarin, Raunak Sadhwani, Gukesh and Vaishali. Parmi eux, les trois qui sont invités pour le Julius Bär Tour ont donc tous trusté une place de choix dans le classement final de la première étape de la tournée:

Polgar Chess Challenge 2021

Cliquez pour agrandir!

Murzin +15 =0 -5

Avec un Elo de 2478, le jeune Murzin cré sans doute la plus grande surprise en terminant 2e ex-æquo du tournoi, étant également le seul joueur à ne faire aucune nulle en 19 rondes! Il termine la compétition sur six victoire consécutives, dont une avec les Noirs contre Nihal lors de la 1e ronde d'hier. Le Russe trouvait le bon moment pour pousser son ♟-c:

 

L'armé Blanche manque de coordination, ce qui permet aux Noirs de prendre l'initiative: 31...c5 32.dxc5 xc3 33.bxc3 xa3

 

Murzin continuait de jouer avec précision. En effet, après 34.e2, il trouvait 34...d4 35.xd4 xc3+ et les Blancs sont clairement moins bien. Nihal abandonnait neuf coups plus tard.

Volodar Murzin, Praggnanandhaa

Volodar Murzin et Praggnanandhaa — futurs adversaires pour le titre mondial? | Photo: Amruta Mokal

Gukesh remonte à la troisième place finale

En marquant 4 points (dont 1 par forfait) dimanche, Gukesh, qu'on n'avait jusqu'alors pas vu sur le devant du classement, termine finalement 2e ex-æquo (3e au départage). Il n'avait pourtant pas la tâche facile puisqu'il affrontait à la suite les Américains Liang et Yoo. Après s'être défait du plus âgé, il parvenait à prendre l'avantage sur le plus jeune après que celui-ci, nettement mieux, commette une grosse gaffe au 28e coup:

 

28.f4 gagnait une pièce et évitait le piège dans lequel il allait bientôt tomber en jouant directement 28.xc4, ce qui permet 28...d1+ 29.xd1 xc3. Au coup suivant, Gukesh gagnait le ♙-a et n'avait aucune peine à démontrer la supériorité de sa ♛+♟ passés contre ♖♘.

Le coin des finales

Notre spécialiste Karsten Müller propose aujourd'hui à nouveau trois finales très instructives tirées des parties d'hier:

 

Sélectionnez une partie en cliquant sur dans la liste déroulante!


Classement final

Rk. Name Pts.  TB1 
1 Praggnanandhaa R 15,5 0,0
2 Abdusattorov Nodirbek 14,0 2,0
3 Gukesh D 14,0 1,5
4 Nihal Sarin 14,0 1,5
5 Murzin Volodar 14,0 1,0
6 Keymer Vincent 13,5 0,0
7 Liang Awonder 12,5 0,0
8 Yoo Christopher Woojin 12,0 1,0
9 Mendonca Leon Luke 12,0 0,0
10 Bjerre Jonas Buhl 10,5 0,0
11 Lei Tingjie 10,0 1,0
12 Zhu Jiner 10,0 0,0
13 Salimova Nurgyul 7,0 0,0
14 Shuvalova Polina 6,5 0,5
15 Abdumalik Zhansaya 6,5 0,5
16 Khademalsharieh Sarasadat 5,5 1,0
17 Mammadzada Gunay 5,5 0,0
18 Yip Carissa 4,0 0,0
19 Badelka Olga 3,0 0,0
20 Saduakassova Dinara 0,0 0,0

Départage en cas d'égalité de points:

  1. Confrontations directes
  2. Nombres de victoires
  3. Sonneborn-Berger
  4. Koya
  5. Classement Elo

Toutes les parties

 

Liens

ChessBase Account Abonnement Premium annuel

Pour ne rien manquer des événements échiquéens et profiter des multiples applications développées par ChessBase, ouvrez un compte Premium annuel! Non seulement vous ne payez que dix mois au lieu de douze, mais vous recevez encore un treizième mois gratuit!

Plus...


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.

Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire