Norway Chess, ronde 9: Caruana bat Carlsen!

Par Paul Kohler
15/06/2019 – L'Altibox Norway Chess 2019 se termine sur une défaite dans les prolongations du champion du monde face à son challenger de Londres, Fabiano Caruana. Si Magnus Carlsen s'en est sorti difficilement dans la partie lente - cadence dans laquelle il reste donc invaincu depuis maintenant 68 parties -, il craquait dans l'Armageddon et concédait ainsi sa seule défaite du tournoi, qu'il remporte toutefois haut la main avec trois points d'avance sur ses dauphins Levon Aronian et Yu Yangyi. | Photos: Lennart Ootes / norwaychess.no | Adaptation d'un article en anglais de Johannes Fischer.

ChessBase 15 – le Mega-Paquet ChessBase 15 – le Mega-Paquet

Vous avez trouvez la combinaison gagnante! Le programme ChessBase 15 + la nouvelle Mega Database 2020 avec 8 millions de parties et plus de 80'000 analyses de Maîtres + le magazine Chessbase (avec DVD) et 1 an d'abonnement Premium à ChessBase.

Plus…

Altibox Norway Chess 2019, dernière ronde

Les organisateurs espéraient forcer plus de parties décisives en réduisant le temps de réflexion en cadence lente et en menaçant les joueurs de devoir se départager, en cas d'égalité, par un terrible Armageddon. Au terme des 45 matches à Stavanger, on remarquera que l'Armageddon est devenu la norme. C'est ainsi que 75,6% se sont jouées en tie-break. Seules 11 parties n'ont pas dû aller aux prolongations: 7 victoires pour les Blancs contre 4 pour les Noirs en parties lentes.

Sur les 34 parties de l'Armageddon, seules 44,1% ont été remportées par les Blancs. Le système avantage donc clairement les Noirs, qui peuvent se contenter de s'assurer deux nulles pour empocher 1½ points. 

Fabiano Caruana, Magnus Carlsen

Avec très peu de temps à pendule (merci les organisateurs!), Caruana manque un gain compliqué dans la section lente. À peine la nulle signée, Carlsen se faisait un plaisir de montrer à l'Américain comment il aurait dû s'y prendre!

 

Mais cette nouvelle leçon du champion du monde ne décontenançait pas Caruana qui obtenait dans l'Armageddon un clair avantage dans une ouverture inorthodoxe, avantage qu'il convertissait proprement par des simplifications conduisant à une finale gagnante.

 

Trois autres parties de cette 9e ronde se décidaient également en Armageddon. La seule victoire du jour en partie lente revint à Yu Yangyi, qui battait avec les pièces Blanches Shakhriyar Mamedyarov.

 

Levon Aronian mystifiait Vishy Anand dans un Armageddon compliqué, et s'assurait la 2e place du tournoi grâce à un meilleur départage que Yu Yangyi.

 

Altibox Norway Chess 2019

Wesley So et Maxime Vachier-Lagrave jouait une nulle non spectaculaire en partie lente, mais le Français manquait cette fois-ci le coche dans l'Armageddon et finissait par encaisser la défaite contre So, ce qui permet à l'Américain de partager une bonne 4e place finale en compagnie de son compatriote Caruana.

 

Une autre nulle rapide et non spectaculaire se jouait entre Ding Liren et Alexander Grischuk. Dans l'Armageddon, le Chinois offrait la victoire à Grischuk en commettant un impair dans l'ouverture. Une victoire Noire qui prenait en fait la forme d'une nulle après 43 coups - pourquoi prendre le risque de se tromper en cherchant le gain?! C'est une autre finesse à laquelle il faudra s'habituer si ce nouveau système - Dieu nous en préserve! - devait devenir courant.

 

Résultats de la ronde 9 (parties classiques)

 

Résultats des Armageddons de la ronde 9

 

Classement final

# Nom Pays Elo Points

Victoires Cl+Ar

1 Magnus Carlsen Norvège 2875 13½ 2+6
2 Levon Aronian Arménie 2752 10½ 1+5
  Yu Yangyi Chine 2738 10½ 2+4
4 Fabiano Caruana USA 2819 10 2+3
  Wesley So USA 2754 10 1+4
6 Ding Liren Chine 2754 2+1
7 MVL France 2779 8 0+4
  Viswanathan Anand Inde 2767 8 0+4
9 Shak' Mamedyarov Azerbaïdjan 2774 1+1
  Alexander Grischuk Russie 2775

0+2


 

Toutes les parties lentes

 

Tous les Armageddons

 

Liens



Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.

Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire