Les années Carlsen: 2. Le match retour

Par Paul Kohler
24/11/2021 – Le coup d'envoi du championnat du monde à Dubaï aura lieu vendredi. Un petit retour sur le règne du champion du monde Magnus Carlsen vous est proposé avec une série d'articles de Carlos Alberto Colodro. Dans ce deuxième épisode de la série, il revient sur la revanche qu'a obtenu Viswanathan Anand grâce à son inattendue et spectaculaire victoire dans le Tournoi des Candidats. Cette finale a également été plus tendue que prévu, et on retiendra particulièrement un cas d'aveuglement mutuel qui a joué un rôle important dans le résultat final. | Photos: Anastasiya Karlovich. | Adaptation d'un article parut en anglais.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2022 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

Le tigre est de retour

Magnus Carlsen

Un nouveau Roi des échecs avait été couronné en 2013. Mais une année seulement après être devenu champion du monde, Magnus Carlsen devait déjà remettre sa couronne en jeu dans un match retour vaillamment acquis par Vishy Anand.

À 44 ans, peu s'attendait à voir le Tigre de Madras remporter le Tournoi des Candidats. Le favori pour devenir le nouveau challenger étaient Levon Aronian, qui occupait, depuis avril 2013, la deuxième place du classement mondial dans toutes les listes de la FIDE sauf une. Vladimir Kramnik, toujours efficace dans ce genre tournoi figurait également parmi les prétendants. 

Mais le Tigre de Madras l'a emporté brillamment. Avec trois victoires pour onze nulles, Vishy terminait en effet un point d'avance sur Sergey Karjakin, son dauphin. Huitième du classement Elo à ce moment-là, Anand devenait, après Viktor Korchnoi, le deuxième plus vieux joueur à remporter le Tournoi des Candidats.

Magnus Carlsen était ainsi invité à rapidement prouver sa valeur dans une revanche. Un nouveau défi pour le Scandinave qui devait défendre son titre pour la première fois et supporter la pression que sa première victoire avait suscitée, avec notamment une attention médiatique massive dans le monde entier et en Norvège en particulier, où un nouveau héros national avait provoqué un boom échiquéen sans précédent.

Mais l'organisation du match n'a pas été facile. Douze semaines avant le début de la rencontre, Carlsen n'était pas satisfait du lieu et des dispositions financières, ce qui l'a poussé à demander un report. Finalement, le président de la FIDE de l'époque, Kirsan Ilyumzhinov, et Agon Limited ont réussi à signer un accord avec le gouverneur de la région russe de Krasnodar, Aleksandr Tkachyov, pour que le match ait lieu à Sotchi.

Le match retour s'est ainsi déroulé comme prévu du 08 au 23 novembre. Et pour la deuxième année consécutive, la décision est tombée avant la fin des douze parties prévues, Carlsen s'étant assuré la victoire au terme l'avant-dernière ronde. Mais la tâche fut plus rude qu'il n'y paraît de prime abord.

Anand perd, puis se refait une santé

Compte tenu des difficultés qu'il avait rencontrées en 2013 avec les Blancs (deux défaites concédées!), Anand se décidait pour 1.d4 dans ce match. Son choix a fonctionné à merveille, puisque, durant toute la série, lorsqu'il avait le trait pour le premier coup, le Tigre n'a laissé aucune chance de gain à son adversaire; comme l'admettait sans fard Carlsen dans une interview accordée à Anastasiya Karlovich:

La dernière fois, j'avais des positions jouables avec les deux couleurs. Cette fois-ci, à part la première partie, je n'ai pas du tout pu jouer avec les noirs. Je n'ai fait que défendre, et là c'est beaucoup plus difficile.

Le Norvégien était cependant le premier à ouvrir le score après que l'Indien n'ait pas su exploiter ses chances lors de la première ronde. En effet, dans la deuxième, Carlsen brisait le Mur de Berlin érigé par Anand.

Cependant, contrairement à 2013, le Tigre parvenait à égaliser immédiatement.

 

Au sortir d'un Gambit-♛ Refusé, Anand prenait l'initiative sur l'aile-♛ en acceptant de compromettre quelque peu sa structure de ♙ pour obtenir un ♙-c passé. Carlsen n'a pas pu faire grand chose contre l'excellente préparation de son adversaire et s'est retrouvé rapidement en difficulté. Mais son 28...♝a5 dans la position du diagramme, facilitait encore la tâche d'Anand: 29.♕a6 ♝xc7 30.♕c4

 

Le clouage le long de la colonne-c est mortel. Carlsen essaya 30...e5 31.♗xe5 ♜xe5, mais après 32.dxe5 e7, Anand trouvait sans problème le gagnant 33.e6

 

Les Noirs ne peuvent rien faire. L'abandon vint après 33...♚f8 34.♖c1.

Magnus Carlsen, Viswanathan Anand

Anand bat Carlsen dans la troisième ronde

C'était la première partie que Carlsen perdait dans un match de championnat du monde - et l'une des deux seules en 48 parties classiques jusqu'à présent! "Le jeune homme n'est donc pas imbattable", pouvait maintenant se dire Anand. L'Indien se sentait plus fort que jamais, mettant en avant la force de sa préparation, qui, selon son adversaire, était presque impossible à égaler à l'époque:

En général, Anand est mieux préparé que moi, et c'est le cas depuis de nombreuses années. Même si nous faisons de notre mieux, il est difficile de combler l'écart.

Anand choisissait la Sicilienne dans la quatrième partie et défendait sans trop de problème une position légèrement inférieur. La cinquième manche se terminait aussi par la nulle.

 

Sélectionnez dans la liste la partie que vous aimeriez revivre!

Aveuglement mutuel

La tension montait et les chances d'Anand de reprendre le titre augmentaient aux yeux des passionnés du monde entier. Mais vint alors le tournant du match, lors de la sixième partie, au cours de laquelle l'Indien gâcha non seulement une énorme chance de prendre l'avantage, mais finissait même par s'incliner!

 

26.Kd2 est une erreur qui permet 26...♞xe5, car après 27.♖xg8, les Noirs donnent un échec intermédiaire: 27...♞xc4, et après 28.♔d3 s'ensuit 28...♞b2+ 29.♔d2 ♜xg8. Si Anand vu cette séquence, il se serait retrouvé avec deux ♟ de plus et une position gagnante:

 

Au lieu de cela, le vétéran choisit 26...a4, qui concède l'avantage aux Blancs. Carlsen en profitait allègrement pour signer une victoire qui s'avérera décisive pour l'issue du match.

Viswanathan Anand, Magnus Carlsen

Le langage corporel est très parlant... — Anand vs Carlsen, ronde 06

Garry Kasparov, toujours aussi direct, déclarera au Spiegel que la qualité des parties de ce match n'était pas aussi élevée que celle du match précédent. Et l'ancien champion du monde de préciser:

La qualité des parties n'était pas des plus élevée, en raison de la nervosité, bien que pour certains fans, cette incertitude et les erreurs potentielles créent un agréable suspense. Anand a manqué un certain nombre d'occasions, et s'il les avait toutes trouvées, Carlsen aurait été poussé à bout. En fait, Magnus n'a pas eu à jouer son meilleur jeu d'échecs pour gagner le match.

 

Dernière ligne droite tendue

Combattant expérimenté, Anand décidait de mettre tous ses espoirs dans ses parties avec les pièces blanches, revenant à la défense berlinoise lorsqu'il avait les pièces noires dans la seconde moitié du match. Dans les parties 8 et 10, lorsqu'il avait les Blancs, il a dû faire face à une vieille ligne du Gambit-♛ Refusé, puis à une Grünfeld, sans pouvoir revenir au score. Il restait maintenant deux parties à l'Indien pour obtenir une victoire et égaliser. Mais une seule partie sera jouée.

En effet, dans la onzième ronde, Anand obtenait avec sa Berlinoise une position plus facile à jouer au sortir de l'ouverture. Cependant un sacrifice précipité ruinait ses chances.

 

Si 27...♜b4 avait marché, ce coup serait resté dans les livres d'histoire comme l'une des plus spectaculaire démonstration de la plus grande valeur de l'initiative sur le matériel. En effet, après 28.♗xb4 cxb4 , les Noirs sont plus actifs grâce à leur paire de ♝♗ allié au ♟-b passé.

Toutefois, Carlsen prouva sur l'échiquier que ce sacrifice de qualité l'échange n'était pas fondé. Anand lâchera plus tard que ce fut un "mauvais pari" de sa part. Carlsen parvenait à ouvrir des lignes pour ses ♖♖, puis faisait preuve du sang-froid nécessaire pour convertir son avantage en une victoire en 45 coups. Une semaine exactement avant de fêter ses 24 ans, le Norvégien défendait ainsi son titre contre un adversaire plus que méritant.

Magnus Carlsen

“J'ai trouvé!” — Magnus Carlsen

Dans son style typiquement très confiant, Carlsen partageait sa joie sur Twitter en montrant qu'il ne voulait pas en rester là: "En voilà deux de faites, il en reste cinq", écrivait le champion en faisant allusion au record de Kasparov et ses six victoires dans les duels du championnat du monde. 

Magnus Carlsen

 

Sélectionnez dans la liste la partie que vous aimeriez revivre!

Lien


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire