Dubov fait face à de sévères critiques en Russie pour avoir travaillé dans l'équipe Carlsen

Par Paul Kohler
15/12/2021 – Peu après avoir défendu le titre de champion du monde à Dubaï, Magnus Carlsen a révélé l'équipe de seconds qui l'a aidé à conserver sa couronne. Parmi eux se trouvait Daniil Dubov, un membre de l'équipe russe. Une controverse a éclaté dans la très patriotique Russie, comme l'interview du challenger que nous avons publié hier le laissait présager. Nous adaptons ici l'article en anglais que Carlos Alberto Colodro a consacré à la polémique qui fait rage parmi les compatriotes de Dubov. | Photo: Niki Riga.

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2022 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

Trahison?

Peu de pays sont aussi fiers des résultats obtenus par leurs athlètes que la Russie. Suivant une pratique de l'époque soviétique, où le jeu royal était utilisé comme un symbole de supériorité intellectuelle, le gouvernement russe s'implique souvent (au moins symboliquement) lorsqu'un représentant du pays ou l'équipe nationale participe à des compétitions internationales.

Bien que l'époque de la suprématie soviétique aux échecs soit révolue depuis longtemps, la Russie continue d'être une force avec laquelle il faut compter dans l'élite de ce sport. Actuellement, 11 des 39 joueurs classés 2700 ou plus viennent de Russie, la Chine et les États-Unis étant à égalité en deuxième position avec 5 représentants chacun. En outre, lors de la dernière édition du Tournoi des Candidats, 3 joueurs sur 8 étaient russes, dont le candidat désigné par l'organisateur, Kirill Alekseenko - pour le plus grand désarroi des Français...

Cependant, ce qui manque aux Russes, c'est le titre de champion du monde. Depuis que Garry Kasparov - un opposant véhément au régime de Poutine - a dominé le monde des échecs et que son compatriote Vladimir Kramnik lui a succédé, la Russie n'a pas réussi à produire un joueur capable de ravir la couronne à Vishy Anand ou Magnus Carlsen. Elle a tout de même eu deux challengers: Sergey Karjakin en 2016 et Ian Nepomniachtchi en 2021.

Vladimir Putin

Vladimir Putin rend visite à l'équipe russe se préparant pour les Olympiades (Sochi, 2018).

Si Nepo n'est pas du genre à exprimer souvent ses opinions politiques - ou à parler beaucoup de sa vie privée en général - Karjakin, originaire d'Ukraine, a ouvertement montré sa fierté nationaliste lors de ses préparatifs pour affronter Carlsen il y a cinq ans. Ainsi, il n'était pas très surprenant de le voir être le premier à remettre en question sur les médias sociaux le fait qu'un membre de l'équipe russe ait travaillé pour l'équipe de Carlsen en tant que second.

Dans ce poste, Karjakin faisait référence à Daniil Dubov. Juste après le match, Peter Heine Nielsen, le principal assistant du champion du monde, a partagé sur Twitter des photos avec les personnes qui ont aidé Carlsen à se préparer pour le match de Dubaï. Aucun des joueurs qui y apparaisse ne sont particulièrement surprenant - pas même la présence de Dubov, puisqu'il est bien connu qu'il avait travaillé avec le Norvégien dans le passé.

Daniil Dubov, Magnus Carlsen

Daniil Dubov juste après avoir remporté le championnat du monde de Rapide 2018 - le Russe a terminé devant Magnus Carlsen, peu après avoir aidé le Norvégien à défendre son titre classique contre Fabiano Caruana à Londres.

La controverse n'est pas évidente à comprendre pour les non-Russes, bien qu'après avoir vu le tweet de Karjakin et compte tenu des facteurs mentionnés ci-dessus, il n'est pas difficile de faire le rapprochement et de noter que Dubov a très probablement dû tenir compte de cet aspect lorsqu'il a décidé de travailler pour Carlsen cette fois-ci. Le joueur de 25 ans a précisé à Grigory Telingater pour championat.ru (voir une traduction anglaise de l'interview par Colin McGourty ici) :

The controversy was not obvious for non-Russians, although after seeing Karjakin’s tweet and given the factors mentioned above, it is not difficult to put two and two together, and note that Dubov most likely had to consider this aspect when deciding to work for Carlsen this time around. The 25-year-old clarified to Grigory Telingater for championat.ru (l'interview traduite en anglais par Colin McGourty se trouve ici):

GT: Et quand avez-vous commencé [à travailler pour le match à Dubaï]?

DD: Avant le début des Candidats. On m'a demandé ce que je pensais de l'idée d'aider. J'ai répondu que ce serait normal. C'est peut-être la première chose que je voudrais souligner à propos de cette critique plutôt étrange. Dans les équipes normales, tous les accords sont formalisés à l'avance. 

Vous n'avez pas besoin d'attendre le nom du vainqueur des Candidats pour commencer à vous préparer.

Dubov, toujours aussi confiant, était cependant conscient de la réaction potentielle lorsque son compatriote deviendrait le challenger. Sa position sur le sujet est néanmoins claire et repose sur le fait que le match pour le titre de champion du monde est une compétition individuelle, et non une compétition entre équipes nationales :

GT: Quand Ian a gagné le Tournoi des Candidats, avez-vous pensé que la haine s'abattrait sur vous à cause de votre coopération avec Magnus?

DD: Que quelqu'un puisse ne pas l'aimer n'est pas nouveau. Ce n'est pas la première fois que je rencontre cela et je suis relativement calme à ce sujet. Pour moi, il n'y a pas de problème. Je pense que c'est la même chose pour Ian. Quand on parle de l'État ou de l'équipe russe, il s'agit précisément de l'équipe russe. Ici, après tout, ce n'est pas la Russie contre la Norvège.

Daniil Dubov

Au camp d'entraînement de Magnus Carlsen.

Dans ce même média, Vishy Anand a été interrogé sur toute la controverse, et l'Indien a fait une analogie utile:

Nous vivons dans un monde globalisé, où les gens travaillent tranquillement pour des entreprises étrangères, déménagent dans d'autres pays, prennent des joueurs étrangers dans leurs équipes de football et soutiennent même des clubs de football d'autres pays.

M. Dubov a partagé un sentiment similaire, et est même allé jusqu'à noter que sa participation à l'équipe de Carlsen pourrait être présentée comme une réalisation digne d'un membre de l'équipe nationale russe:

En général, on pourrait logiquement considérer tout cela différemment. Du point de vue de l'équipe russe: l'un des meilleurs joueurs d'échecs russes, relativement jeune, a travaillé avec le meilleur joueur d'échecs de l'histoire - il a acquis une expérience qui l'aidera dans sa carrière.


Magnus Carlsen présente son équipe

Dubov: Je pense que c'est important pour lui d'apprécier les gars. Par exemple, dans l'équipe russe, c'est exactement l'inverse: ils font normalement venir les plus gros calibres, c'est-à-dire qu'ils utilisent toute leur puissance. Ici, c'est une approche européenne - vous vous souciez surtout de l'atmosphère et ainsi de suite, et seulement ensuite vous avez besoin que les gens travaillent bien.


Il est question que Dubov soit banni de l'équipe russe après cet "incident". Ne pas voir un joueur aussi créatif dans les compétitions par équipes sera certainement une perte énorme pour la communauté échiquéenne mondiale. Par conséquent, espérons que cette question sera résolue par d'autres moyens, ou qu'elle sera simplement laissée de côté.


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire