Souvenirs de l'ami des échecs Mikhaïl Gorbatchev

Par Paul Kohler
01/09/2022 – Les avis sur Mikhaïl Gorbatchev, décédé hier, divergent. "Dans sa tentative désespérée de sauver l'Union soviétique par des réformes, il est devenu par hasard le héros de l'Occident", écrit par exemple Kasparov. À Riga, Vilnius, Tbilissi, Bakou et Almaty, on se souvient des chars qu'il a envoyés lorsque les pays se battaient pour leur indépendance. Dagobert Kohlmeyer évoque l'ami des échecs Gorbatchev. | Adaptation d'un article en allemand de Dagobert Kohlmeyer. | Photo: Les légendes soviétiques Gorbatchev et Awerbach (Dagobert Kohlmeyer).

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2022

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2022 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

Le monde est en deuil d'une grande figure de l'histoire contemporaine: Mikhaïl Gorbatchev. Lorsque la nouvelle de son décès est tombée hier soir, j'ai été profondément touché et je me suis souvenu de rencontres mémorables avec lui. En effet, l'ancien président soviétique aimait beaucoup les échecs et a honoré de sa présence plusieurs grands événements de ce sport cérébral. J'ai pu m'en rendre compte par deux fois.   

Au terme de la finale du championnat du monde 1998 entre Anatoli Karpov et Viswanathan Anand à Lausanne, l'éminent homme d'État moscovite s'est fendu d'une apparition surprise. C'est par une aimable journée de janvier sur les bords du lac Léman que le compatriote russe de Gorbi, Karpov, défendit tant bien que mal sa couronne d'échecs contre l'Indien lors de ce match. Après un score de 3-3 en six parties à cadence lente, Karpov a pu sauver son titre FIDE en parties rapides, où la routine et la chance lui ont été d'un grand secours.

À peine les deux protagonistes avaient-ils joué leur dernier coup qu'ils disparaissaient de la petite estrade sur laquelle ils étaient assis pour se rafraîchir avant la cérémonie de remise des prix. Un collaborateur du président de la FIDE, Ilioumjinov, avait attiré mon attention sur le visiteur de marque qui venait d'arriver, si bien que je suis arrivé à temps pour rencontrer Gorbatchev. Et c'est ainsi que nous, une foule de journalistes triés sur le volet, sommes restés avec l'invité d'honneur pendant environ un quart d'heure autour de la table sur laquelle l'échiquier et les pièces du passionnant combat du championnat du monde brillaient encore sous les projecteurs.

Gorbatchev à Lausanne en 1998.

Mikhaïl Sergueïevitch saisit l'un des pions blancs, le fit tourner dans sa main droite et raconta ses souvenirs passés du jeu d'échecs: "C'était pendant la guerre dans le Caucase, et les gens chez nous, à l'époque, s'ils n'avaient pas de matériel de jeu, se taillaient des pièces d'échecs en bois. Même s'ils souffraient d'une grande misère, il était très important pour eux de renforcer leur esprit par le jeu d'échecs. Je n'ai toujours pas oublié cette expérience de l'époque".                

J'ai été impressionné par la manière à la fois simple et captivante dont Gorbatchev nous a parlé. Comme un père qui explique à ses enfants quelque chose de tout à fait normal de la manière la plus plausible possible. Cet homme a fait de la politique mondiale, ai-je pensé en moi-même. Il a mis fin à la guerre froide et a donné la liberté à de nombreuses personnes. Pourtant, il se montre aussi simple que n'importe quel être humain peut l'être.   

En sortant du musée olympique où le match avait eu lieu, j'ai été intercepté par une équipe de télévision de la WDR qui tournait une émission sur les championnats du monde d'échecs. "Vous êtes un journaliste d'échecs connu. Que dites-vous du champion du monde Karpov?"  - "Que veut dire connu, la personne la plus connue se trouve là dans la salle", ai-je répondu avant de répondre à la question du journaliste: "Avec Karpov, c'est comme avec un bon vin. Plus il vieillit, plus il joue bien!" Je n'ai pas pensé à autre chose à ce moment-là. Gorbatchev aurait certainement trouvé de meilleurs mots.

Quatorze ans plus tard, à Moscou, j'ai eu une nouvelle occasion de rencontrer Mikhaïl Sergueïevitch. En mai 2012, la finale du championnat du monde entre Vishy Anand et Boris Gelfand a eu lieu dans la galerie Tretiakov. Pour l'ouverture du duel pour la couronne, de nombreux visages connus étaient à nouveau présents, dont la légende des échecs Yuri Awerbach. Le Russe (né en 1922) avait alors déjà 90 ans et était le plus vieux Grand Maître vivant au monde. En février de cette année, il a même pu fêter son 100e anniversaire, mais il est malheureusement décédé trois mois plus tard. À noter qu'Awerbach s'opposait à la politique de Poutine et à ses prétentions au pouvoir.

Gorbatchev et Awerbach, derrière (masqué) Dirk Jan ten Geuzendam et Maxim Dlugy.

Mikhaïl Gorbatchev a de nouveau été accueilli en tant qu'invité d'honneur du match de la Coupe du monde 2012. Grâce à cela, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec le prix Nobel de la paix pour la deuxième fois de ma vie de reporter. Nous avons parlé des traditions des échecs en Russie et en Union soviétique, ainsi que de leur importance pour l'éducation des jeunes. Gorbatchev a déclaré qu'il soutenait depuis des années, en tant que parrain, le projet de la Fédération internationale des échecs (FIDE) d'introduire les échecs à l'école. Cela correspondait à la nature de cet homme, politicien et réconciliateur, il soulignait la dimension pacificatrice du jeu d'échecs. Son successeur actuel au Kremlin semble s'intéresser davantage aux sports de combat physique. On ne se souvient pas l'avoir vu assister aux importants tournois qui se sont déroulés à Moscou.

Il est peu probable que les dirigeants actuels du Kremlin organisent des funérailles nationales pour Mikhaïl Gorbatchev. Trop de gens lui en veulent parce que l'Union soviétique n'existe plus aujourd'hui. Il trouvera son dernier repos dans le célèbre Новоде́вичье кла́дбищe (cimetière des nouvelles vierges) à Moscou, aux côtés de son épouse Raïssa, décédée trop tôt en 1999. À cette époque, le mur de Berlin était tombé depuis 10 ans et l'auteur de ces lignes avait voyagé dans de nombreux pays en tant que reporter d'échecs. Grâce à sa liberté acquise, dont Gorbatchev est sans doute le plus grand artisan.

Michael Gorbatchev et Dagobert Kohlmeyer, en retrait: Kirsan Iljumschinow.

Спасибо Michail Sergejewitsch!


Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion et réactions Soumettez vos commentaires aux rédacteurs


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire