Wesley So est le premier champion du monde officiel de Fischer Random

Par Paul Kohler
03/11/2019 – Lors de la finale du championnat du monde d'échecs Fischer Random à Bærum (Norvège) Wesley So n'a eu besoin que de six des douze parties prévues pour prendre le dessus sur Magnus Carlsen! Ce n'est pas la première fois que le Scandinave éprouve de la peine en évoluant sur ses terres. Le résultat est sans appel: 13½:2½ en faveur de l'Américain, qui deveint ainsi le premier champion du monde officiel de la discipline. La petite finale a également été remportée par l'outsider. Ian Nempomniachtchi, bien remis de sa pénible défaite en demi-finale contre So, s'imposait à son tour facilement contre Fabiano Caruana. | Photo: Lennart Ootes / frchess.com | Adapté des articles en anglais de Carlos Alberto Colodro et en allemand de Klaus Besenthal.

ChessBase 15 – le Mega-Paquet ChessBase 15 – le Mega-Paquet

Vous avez trouvez la combinaison gagnante! Le programme ChessBase 15 + la nouvelle Mega Database 2020 avec 8 millions de parties et plus de 80'000 analyses de Maîtres + le magazine Chessbase (avec DVD) et 1 an d'abonnement Premium à ChessBase.

Plus…

Championnat du monde Fischer Random 2019

Pour débuter une partie de Fischer Random, appelé aussi Chess960, un nombre entre 1 et 960 est tiré au sort. Chaque nombre représente une des 960 configurations de départ possibles. On peut toujours roquer, la position du ♔ et de la ♖ étant celle que l'on connaît dans les échecs traditionnels, dont la position de départ constitue l'une des 960 positions possibles. D'ailleurs, les règles de jeu restent les mêmes que dans la partie conventionnelle. Lors des rencontres officielles, les joueurs reçoivent habituellement un peu de temps pour se préparer une fois la configuration de départ connue. Ils peuvent l'analyser avec l'aide de leurs secondants et, évidemment, de l'ordinateur.

La partie finale de ce championnat a duré six jours: trois jours pour les demi-finales, trois jours pour la finale. Magnus Carlsen a battu Fabiano Caruana en demi-finale, So en a fait de même contre Ian Nepomniachtchi, au terme de deux fois deux parties à "cadence rapide lente" (45'+15' sans incrément), deux fois deux parties à "cadence rapide rapide" (15'+2'') et deux fois deux blitz (3'+2''). Le même format a été adopté pour la finale. Les victoires en cadence rapide lente valent 3 points, en cadence rapide rapide 2 points et en blitz 1 point. Si au terme de cette confrontation il devait y avoir égalité, un Armageddon décide du match, lequel se termine si un joueur ne peut plus être rattrapé par son adversaire. C'est ainsi qu'aucune des finales n'a atteint le stade du blitz! 

Wesley So déclasse Magnus Carlsen

Après la section de rapides lentes, So possédait déjà un confortable avantage de 9 points! La première position tirée au sort samedi pour la première manche de rapide rapide présentait un ♗ plutôt mal placé sur la colonne-d et un ♙a faible:

 

1.f4 ou 1.b3, attaquant ou défendant le ♙a, constituaient les deux choix les plus évidents pour commencer la partie. Carlsen optait pour la deuxième possibilité. Mais son ♗ de case blanche sera plus tard un peu coincé:

 

So estime que 20.b1 joué par Carlsen constitue une erreur fatale. Celui-ci devait garder son ♗ sur la diagonale f1-a6 pour soutenir une éventuelle attaque sur l'Aile-♚.

Trois coups plus tard, la position Noire est complètement gagnante selon l'ordinateur (-3!):

 

23.a5 permet aux Noirs de mettre leur propre ♞ sur l'avant-poste stratégique en c5. Toutefois, après 23...c5 24.c6+, So, fidèle a son attitude qui consiste à, autant que faire se peut, minimiser les risques, optait pour 24...b7 plutôt que 24...♚a8, offrant à son adversaire la nulle par échecs perpétuels.

Magnus Carlsen, Wesley So

Wesley So offre la nulle à Magnus Carlsen. | Photo: Lennart Ootes / frchess.com

Carlsen était maintenant contraint à gagner successivement toutes ses parties s'il voulait revenir sur son adversaire. Du pain béni pour So qui profitait de la situation pour obtenir à nouveau rapidement une position stratégiquement supérieure. Qui plus est, le Norvégien se laissait piéger son ♝ au 16e coup:

 

16...e5 17.g3, et So va convertir son avantage matériel sans coup férir. Voici la position finale:

 

Sur 29...b5, les Blancs peuvent se permettre 30.♖a4+, car après 30...bxa4, ils ont une attaque décisive: 31.♕a5+ ♚b8 32.♕xd8+.

Magnus Carlsen

Magnus Carlsen arrivant sur les lieux du drame, au Henie Onstad Art Center de Høvikodden | Photo: Lennart Ootes / frchess.com

Après sa victoire, Wesley So affirmera qu'il espère voir plus de tournoi au format Fischer Random à l'avenir, car "cela ajoute une note très intéressante au jeu d'échecs".

Wesley So

So lors de son speech lors de la cérémonie de clôture. | Photo: Lennart Ootes / frchess.com

Fabiano Caruana, Magnus Carlsen, Wesley So

Les deux meilleurs joueurs du monde ne sont pas parvenus à stopper l'ascension de So vers les sommets. | Photo: Lennart Ootes / frchess.com

Ian Nepomniachtchi

Ian Nepomniachtchi obtient la médaille de bronze.| Photo: Maria Emelianova / frchess.com

Téléchargez les parties de la finale: Jour 1, Jour 2, Jour 3.

Rang Nom Score Elo
1 So, Wesley 13½ 2767
2 Carlsen, Magnus 2876
Rang Nom Score Elo
3 Nepomniachtchi, Ian 12½ 2776
4 Caruana, Fabiano 2812

Rediffusion de la dernière journée

Avec les commentaires de Sopiko Guramishvili, Danny Rensch et Yasser Seirawan

Liens




Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire