CBM 197: Magnus et ses rivaux

Par Paul Kohler
20/10/2020 – Ce numéro propose la couverture de trois événements majeurs: deux tournois en ligne du Carlsen Tour - Chessable Masters et Legends of Chess - et le Festival de Bienne, seul tournoi de haut niveau qui a eu lieu en présentiel cet été! Vous y trouverez 733 parties, 11 enquêtes d'ouverture, des cours et exercices d'entraînement. Le CBM 197 comprend également des parties annotées par Boris Gelfand, Rustam Kasimdzhanov, Peter Heine Nielsen, et bien d'autres joueurs de renom. Notre chroniqueur Nagesh Havanur y jette un coup d'œil. Texte adapté de l'anglais. | Photo: Lennart Ootes

ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2021 ChessBase 16 - Mega Paquet Edition 2021

Votre clef pour des idées neuves, des analyses précises et un entraînement ciblé. ChessBase 16 + MEGA 2021 + abonnement CBM (6 numéros) + compte ChessBase Premium (1 an) + 250 Ducats

Plus…

Carlsen domine

Chessbase Magazine

Au moment même où j'écris ces lignes, Magnus Carlsen vient de remporter le tournoi Altibox Norway Chess. Avec Aronian, Caruana, Duda et Alireza Firouzja dans la compétition, ce n'était pas un jeu d'enfants. Magnus a terminé avec 19,5 points devant Firouzja, 18,5, et Aronian, 17,5. Tout n'a pas été si simple pour Magnus, qui a concédé la défaite contre Duda et Aronian.

Qui donc, dans les années à venir, sera-t-il capable de faire trembler l'outrageuse domination de Carlsen qui perdure depuis dix ans maintenant? Ce numéro propose quelques réponses, provisoires évidemment...

Le score combiné de Carlsen dans les deux tournois en ligne, Chessable Masters et Legends of Chess, parle de lui-même: +37 -6 =19. Le champion du monde a remporté 20 parties avec les Blancs et 17 avec les Noirs. En d'autres termes, il a joué pour le gain dans chaque partie (enfin, presque), qu'il ait les Blancs ou les Noirs!

Un joueur a défié Magnus sur son propre terrain: Anish Giri (voir la couverture de ce numéro).

Défis pour nos jeunes lecteurs

Lors de la finale du Chessable Masters, Anish a posé quelques problèmes à Magnus. Le résultat du mini-match, +1 -3 = 6 fut assez serré, Giri ne perdant ses chances d'égaliser qu'à la toute fin. Romain Édouard annote l'une d'entre elles. Les jeunes lecteurs pourront s'essayer à la position suivante. Les Blancs sont-ils en mesure de l'emporter?

 

Les fans les plus ardents de Carlsen préfèrent évidemment le voir gagner. Peter Heine Nielsen annote une de ces victoires, d'où nous tirons notre deuxième défi pour les jeunes lecteurs: comment les Blancs concrétisent-ils cette position:

 

Magnus donne une leçon de sportivité

Magnus n'a perdu que trois parties dans le tournoi susmentionné, contre Giri, Dubov et Ding Liren. La victoire de ce dernier fut une “miniature”, qui laisse de prime abord perplexe:

 

Voici ce qui s'est passé: dans la partie précédente, Ding Liren s'est vu contraint d'abandonner suite à une déconnexion. Magnus, compréhensif et bon joueur, ne souhaitait pas gagner sur le tapis vert. Mais le résultat ne pouvait être modifié. Le champion du monde a donc délibérément perdu la revanche. afin que lui et son adversaire puissent jouer à armes égales. Le monde des échecs a applaudi ce geste.

Par la suite, Magnus a remporté le blitz de départage.

Un cassecou nommé Daniil Dubov

Magnus Carlsen, Daniil Dubov

Dubov en action contre Carlsen lors du Championnat du Monde de Blitz 2019

Les joueurs d'échecs ont souvent tendance à négliger les performances des GMs qui ne finissent pas premier ou deuxième du tournoi. Et les commentateurs passent également en général sous silence les parties des viennent-ensuite qui finissent juste en-dessous de la liste des prix. L'auteur souhaite cependant rendre ici hommage à la performance de Dubov.

Ce jeune joueur est un peu casse-cou, du type "ça passe ou ça casse". Après avoir battu Magnus avec les Noirs, Daniil était stoppé par Nakamura. La partie est annotée par Romain Édouard. J'ai résisté à la tentation de publier ici la brillante performance de Nakamura, après une bataille sans concession.

Daniil Dubov, Hikaru Nakamura

Dubov face à Nakamura lors du Tal Memorial 2018

Nakamura est le seul joueur qui a su tenir tête au champion du monde. Nous y reviendrons dans la deuxième partie de cette revue du CBM 197.

Legends of Chess: un clash de générations

La coutume consistait à décréter comme des "légendes des échecs" les Lasker, Capablanca et autres Alekhine. De leur temps, il ne serait venu à l'idée de personne de les affubler de cette étiquette, pour la simple et bonne raison qu'ils étaient alors encore bien vivants et en pleine forme! Mais à l'heure du marketing et du battage médiatique à tout va, il ne suffit plus d'appeler "vétérans" les champions plus âgés, non, il faut les qualifier de "légendes"...

Quoi qu'il en soit, Anand, Kramnik, Ivanchuk et Gelfand était en compétition avec la brigade plus jeune des Giri, Ding Liren, Nepomniachtchi, sous la houlette de Carlsen. Parmi les vétérans, seul Ivanchuk fut capable de résister au champion du monde, remportant même la partie en cadence lente; alors qu'Anand et Kramnik ont tous deux perdu contre Carlsen. Vlad est tombé en flammes lorsqu'il a sacrifié une pièce après l'autre pour finalement se heurter à une défense de fer de Magnus.

Vladimir Kramnik, Magnus Carlsen

Kramnik opposé à Carlsen durant le Tata Steel Masters 2019 | Photo: Alina l'Ami

Un combat magnifique

Si les vétérans n'ont peut-être pas brillé par leur résultat, ils ont toutefois rayonné par leur créativité! La partie suivante en est un exemple. Elle est annoté en profondeur dans le CBM 197 par Rustam Kasimdzhanov. J'ai comparé ses analyses avec celles d'Evgeny Gleizerov (64 Chess Review) et d'Aleksandar Colovic (British Chess Magazine):

 

“Cette partie est légendaire en elle-même!”, s'enflamme Rustam Kasimdzhanov. 

Pour sa part, Carlsen optait pour un autre registre. La partie suivante a quelque chose du jujitsu: 

 

Une performance intrigante!

Tigran Petrosian

Tigran Petrosian | Photo: Netherlands’ National Archives 

Harry Golombek a un jour décrit le style de feu le champion du monde Tigran Petrosian comme "l'art de ne rien faire". Certes, souvent, c'était tout sauf cela. Cependant, parfois on peut dire la même chose de Magnus. Il lui arrive en effet d'attendre comme un tigre accroupi avant de se jeter sur son adversaire dès que celui-ci croit avoir fait le plus dur. Ici ça à marcher:

 

Notez que cela ne fonctionne pas à chaque fois. Lors du récent tournoi Blitz&Rapid en ligne de St Louis, Magnus a essayé la même politique d'attente contre Nepo, et celui-ci l'a écrasé!

Festival de Bienne : les jours heureux sont de retour!

La troisième section de la base de données du CBM 197 est dédiée aux parties qui se sont déroulées dans le cadre du Festival de Bienne. Ce fut le seul événement majeur en présentiel depuis le début de la plandémie, avec le récent Altibox Norway Chess.
À Bienne, le tournoi des Grands Maîtres combine trois formats: des parties à cadences lente, rapide et blitz. Radoslav Wojtaszek remportait ce triathlon devant Harikrishna et Michael Adams. Harikrshna gagnait cependant sa partie contre Wojtaszek dans la section à cadence lente.

Radoslaw Wojtaszek, Pentala Harikrishna

Radoslaw Wojtaszek vs Pentala Harikrishna, Bienne 2020 | Photo: Simon Bohnenblust

Harikrishna n'a pu terminer que deuxième du classement final à cause de sa piètre performance dans la section blitz. Wojtaszek, en revanche, y a justement creusé l'écart, évitant notamment les petits pièges, comme dans la position suivante tirée de sa partie contre Adams: 

Notre troisième défi pour les jeunes joueurs

 

Les trois lauréats ont annoté chacun deux de leurs parties pour le CBM 197. J'aurais aimé voir les annotations de Harikrishna dans son face à face avec Wojtaszek (les lecteurs peuvent les trouver dans New in Chess Magazine, 06/2020).

Adams n'était peut-être pas au sommet de sa forme dans ce tournoi. Cependant, ce vétéran a encore beaucoup d'échecs en lui et, avec un peu de chance, il fera mieux la prochaine fois!

Pentala Harikrishna, Michael Adams, Radoslaw Wojtaszek

Le podium après la remise des prix | Photo: Simon Bohnenblust

La base de données principales de ce n° contient 733 parties récentes, dont 25 sont annotées en profondeur. En plus de celles mentionnées dans cet article, on retrouvera également, entre autres, les analyses de Boris Gelfand. Romain Édouard a fourni une contribution majeure avec 11 analyses dans les sections dédiées aux ouvertures et à l'entraînement.

Une seconde partie relatant le contenu du CBM 197 va suivre sous peu.


ChessBase Magazine 197

N° spécial Anish Giri: le GM hollandais présentent ses meilleures parties dans l'Italienne. Wojtaszek, Harikrishna, Adams et Keymer analysent leurs meilleures parties du GMT de Bienne 2020. Rétrospective approfondie du tournoi de Majorque 1970. Et bien d'autres rubriques passionnantes!

Plus...


Liens

ChessBase Account Abonnement Premium annuel

Pour ne rien manquer des événements échiquéens et profiter des multiples applications développées par ChessBase, ouvrez un compte Premium annuel! Non seulement vous ne payez que dix mois au lieu de douze, mais vous recevez encore un treizième mois gratuit!

Plus...




Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.
Discussion and Feedback Join the public discussion or submit your feedback to the editors


Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire