Carlsen sacré pour la 3e fois champion du monde en cadence rapide!

Par Paul Kohler
29/12/2019 – Magnus Carlsen a une fois de plus dominé souverainement tous ses adversaires pour s'adjuger à Moscou une nouvelle couronne. Chez les femmes, cela a été plus serré. Après les douze rondes officielles, elles étaient trois à égalité de points en tête. Finalement, c'est la Chinoise Lei Tingjie qui devait affronter dans un – aussi étrange que cela puisse paraître pour un championnnat du monde de rapide... – blitz de départage l'Indienne Humpy Koneru. Celle-ci l'emportera finalement dans l'Armageddon après être revenu de nulle part dans le match retour du blitz. | Photo: Lennart Ootes | Adaptation d'un article de Johannes Fischer

ChessBase 15 – le Mega-Paquet ChessBase 15 – le Mega-Paquet

Vous avez trouvez la combinaison gagnante! Le programme ChessBase 15 + la nouvelle Mega Database 2020 avec 8 millions de parties et plus de 80'000 analyses de Maîtres + le magazine Chessbase (avec DVD) et 1 an d'abonnement Premium à ChessBase.

Plus…

Championnat du monde 2019 à cadence rapide

Après la deuxième journée, Carlsen possédait déjà, avec 8 sur 10, un ½ point d'avance sur ses premiers poursuivants. Lors de la dernière journée, ceux-ci ont semblé, comme l'a souligné et critiqué le champion du monde, plus préoccupés par une bonne place finale que par tout donner pour essayer de remporter le titre. Cela à permis au Scandinave d'accroître encore son avance pour remporter sans trembler sa troisième médaille d'or en rapide, après celles remportées en 2014 et 2015.

Le n°1 français échappe à la critique, lui qui a jouer toutes ses parties à fond. Mais il perdra malheureusement les pédales  lors de l'avant-dernière ronde, se disqualifiant ainsi lui-même – encore une fois! – d'une médaille méritée! Les calculateurs seront punis par la formidable remontée d'Alireza Firoujza qui, avec 4½ sur 5 lors de cette dernière journée, souffle la deuxième place à Nakamura, troisième, et au malheureux Artemiev, qui reçoit la médaille en chocolat. À noter que Firoujza jouait sous le drapeau de la FIDE, la fédération iranienne ayant décidé de n'envoyer officiellement aucun joueur à ces championnats du monde, car il leur est interdit d'affronter des joueurs de nationalité israélienne. Il est possible que Firoujza joue bientôt pour une autre fédération, et pourquoi pas la française, puisqu'il semble qu'il ait émigré dans la patrie de Rousseau.

Un remis rapide lors de la dernière ronde assurait la première place à Carlsen... mais pas la deuxième à Nakamura! | Photo: Lennart Ootes

Il est vraisemblable qu'Alireza Firouzja joue bientôt pour une autre fédération. | Photo: Maria Emelianova

Classement final après 15 rondes

Rk. Name Pts.  TB1 
1 Carlsen Magnus 11,5 128,5
2 Firouzja Alireza 10,5 130,0
3 Nakamura Hikaru 10,5 125,5
4 Artemiev Vladislav 10,5 120,5
5 Aronian Levon 10,0 130,5
6 Dominguez Perez Leinier 10,0 128,5
7 Duda Jan-Krzysztof 10,0 128,5
8 Dubov Daniil 10,0 122,5
9 Korobov Anton 10,0 114,5
10 Anton Guijarro David 10,0 114,5
11 Yu Yangyi 10,0 114,5
12 Mamedyarov Shakhriyar 9,5 133,5
13 Le Quang Liem 9,5 127,0
14 Vachier-Lagrave Maxime 9,5 127,0
15 Smirin Ilia 9,5 126,5
16 Giri Anish 9,5 126,5
17 Melkumyan Hrant 9,5 126,0
18 Svidler Peter 9,5 126,0
19 Ponkratov Pavel 9,5 124,0
20 Motylev Alexander 9,5 123,0
21 Grischuk Alexander 9,5 122,5
22 Alekseev Evgeny 9,5 119,0
23 Fedoseev Vladimir 9,5 117,5
24 Andreikin Dmitry 9,5 114,0
25 Gelfand Boris 9,5 113,0

...207 participants

Toutes les parties

 

Tournoi féminin

Après les douze rondes réglementaires et 9 points engrangés, la Turque Ekaterina Atalik était à égalité en tête avec Humpy Koneru et Lei Tingjie, mais possédait le plus mauvais départage et devait se contenter de la médaille de bronze, alors que l'Indienne et la Chinoise étaient convoquées pour les play-off.

Humpy Koneru (gauche) et Lei Tingjie en duel de blitz pour le titre... en cadence rapide! | Photo: Lennart Ootes

Koneru perdait avec les Blancs la première manche du blitz (3+2)! Complètement perdante dans la revanche, elle pouvait compter sur son adversaire qui, la peur de gagner au ventre, perdait ses nerfs. L'Indienne avait les Noirs lors de l'Armageddon. Elle jouait rapidement et bien, ne laissant aucune chance à Lei Tingjie de l'emporter. Humpy se contentera finalement de répéter les coups dans une position archi-gagnante pour elle, une nulle lui permettant de remporter le titre.

Humpy Koneru | Photo: Lennart Ootes

Classement final après 12 rondes

Rk. Name Pts.  TB1 
1 Koneru Humpy 9,0 1
2 Lei Tingjie 9,0 2
3 Atalik Ekaterina 9,0 0
4 Girya Olga 8,5 0
5 Tan Zhongyi 8,5 0
6 Muzychuk Anna 8,5 0
7 Muzychuk Mariya 8,5 0
8 Pogonina Natalija 8,5 0
9 Bulmaga Irina 8,0 0
10 Kashlinskaya Alina 8,0 0
11 Lagno Kateryna 8,0 0
12 Danielian Elina 8,0 0
13 Harika Dronavalli 8,0 0
14 Stefanova Antoaneta 8,0 0
15 Shuvalova Polina 8,0 0
16 Kosteniuk Alexandra 8,0 0
17 Voit Daria 8,0 0
18 Arabidze Meri 7,5 0
19 Kovanova Baira 7,5 0
20 Gunina Valentina 7,5 0

... 122 joueuses

Toutes les parties

 

Rediffusion de la dernière journée

Avec les commentaires du GM Peter Leko, de la WGM Almira Skripchenko et du GM Evgeny Miroshnichenko

Site officiel du tournoi

Tous les résultats sur chess-results



Après plus de vingt ans passés dans l'organisation du Festival international d'échecs de Bienne (Suisse), Paul Kohler en est maintenant le secrétaire général et le directeur du tournoi fermé des Grands Maîtres (GMT). Depuis septembre 2016, vous pouviez lire ses posts quotidiens et ses tweets pour ChessBase dans la langue de Molière. Dorénavant, c'est sur le portail francophone que vous pouvez lire ses articles.

Commenter

Règles pour les commentaires

 
 

Pas encore enregistré? S'inscrire